AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GroupesGroupes  MembresMembres  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission sauvez ces demoiselles en détresse ( mission Alien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ThE GaMe Is On
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 5526
Date d'inscription : 13/07/2006
Localisation : Atlantis
Emploi : Leader d'Atlantis




MessageSujet: Mission sauvez ces demoiselles en détresse ( mission Alien)   Dim 16 Sep 2007 - 23:02
Un peu déprimée par les nouvelles et légèrement perturbée par les changements dans ses dons, Karen se refuge chez Rodney qui l’initie à la physique simplifié et lui apprend même quelques trucs pour bidouiller les systèmes. Les deux décident d’aller casser la croûte, mais les cuisines sont verrouillées. Qui peut bien monopoliser les cuisines ? Que cela ne tienne, Rodney décide de mettre à l’épreuve Karen et lui confie la lourde tâche d’ouvrir les portes. Certes moins rapide que le scientifique, elle parvient comme même à les ouvrir à la grande fierté de Rodney. Surprise, dans la cuisine, se trouve Hélène qui s’affère sur des milk-shakes. Elle en offre à Rodney et Karen, mais voilà petit pépin, ne sachant pas que Rodney est allergique aux agrumes, elle lui donne un shake avec une pointe de citron. Le scientifique se met à suffoquer. Mais grâce à la Française tout rentre dans l’ordre et en récompense, Karen offre son milk-shake au chocolat au malheureux scientifique.

Les relations sont assez tendues entre John et Hélène, mais aussi entre Karen et sa nouvelle sœur. La jeune fille supporte mal de devoir se partager son tonton Sheppard avec une parfaite inconnue. C’est ainsi qu’elle fait une crise de jalousie dans le bureau de Carson où John a emmené Kelly pour une visite médicale. Kelly n’ose pas se confier au médecin devant son père et encore moins devant sa demi-sœur. Après une discussion avec Karen, John est appelé pour le problème du big badaboum toujours d’actualité et confie ses filles à Carson. Toutes les deux font un somme pour des raisons différentes.

John, Rodney et Hélène eux, s’occupent du problème de chauffage. C’est à bord du Dédale qu’il s’approche du Soleil. Mais les choses ne se déroulent pas comme prévus. En effet la distance entre le vaisseau et le Soleil doit être plus petite que prévu ce qui reste d’aspirer le vaisseau avec. En outre Rodney rencontre un problème technique avec la jolie bombe. Mais à la dernière minute, elle est envoyée et Atlantica est encore une fois sauvé. John et ses compagnons ont eu littéralement chaud aux fesses. Le militaire profite de cette occasion pour s’excuser auprès d’Hélène pour son comportement, et surtout pour leur accrochage dans le couloir au sujet de Kelly. Elle accepte plus ou moins ses excuses et le Dédale rentre sur Atlantis pour réparation.

Pour fêter leur victoire sur la nature, la plupart des Atlantes se rendent au Phoenix, nouvelle boite de nuit géré par notre française adorée Hélène Gironde. Alors que Ford se saoule au bar et que Billy et Rodney passent du bon temps sur la piste de danse, puis dans les cuisines, puis dans un bon bain chaud, John et Hélène eu, entame leur version de l’île de la tentation. Leur danse sulfureuse termine en nuit torride sous un orage sur le balcon. Au petit matin, tous deux sont téléporté incognito sur le Dédale, grâce à une amie d’Hélène. Sauf que quelque chose cloche. Et oui des téléportations multiples ont lieu….toutes les femmes d’Atlantis ont disparu.

En catastrophe, John se fait téléporter en salle des commandes où il trouve un Rodney suicidaire. Il doit jouer la carte de l’autorité pour raisonner le scientifique et l’empêcher d’agir de manière irréfléchie. Le scientifique se came, sans pour autant avoir une parole aimable pour le militaire. McKay découvre pourquoi les femmes ont été enlevées. Elles doivent servir à une race se nommant Alien de mères porteuses pour la génération future. Le temps presse donc. Le canadien arrive à localiser le vaisseau ruche modifié pour les besoins de cette nouvelle race. L’Orion est le vaisseau qui a la lourde tâche d’y mener l’équipe. John réunit rapidement une équipe, mais en salle d’embarquement, il tombe sur Jo Sheppard, le double de John dans une autre dimension. Les deux n’ont pas vraiment le temps de faire connaissance, mais dans la dimension de Jo ces évènements sont déjà arrivés et donc il est d’une aide précieuse. A ce moment débarque Kelly qui déjà perturbée par le fait d’être sur Atlantis, se voit confrontée à deux pères. John demande à Dean de raccompagner la jeune fille à l’infirmerie. Le militaire s’exécute à contre cœur, mais entrainera la jeune fille dans le hangar pour regagner l’Orion avec un Jumper.

A bord John est mécontent que sa fille soit là. Les deux règlent leur compte dans le bureau du militaire avant que John laisse sa fille là-bas pour regagner la passerelle. Mais voilà Kelly se fait agresser par une ancienne connaissance Leto, l’ancien tortionnaire Asuran de John. Il la menace et l’amoche quelque peu avant de disparaître. C’est Dean qui la retrouve et l’emmène à l’infirmerie où un médecin avertit son père de son admission. Sheppard ne pourra pas tirer grand-chose de sa fille. Il doit partir en mission et pour assurer la sécurité de Kelly, met 2 gardes en poste devant sa porte.

Sur le vaisseau ruche, Hélène, Elizabeth, Jillian, Habby, Gaëlle, Billy, Teyla sont dans des cellules respectives et bientôt elle subisse l’incubation pour devenir mère porteuse. C’est un processus rapide et douloureux qui laisse aux secours peu de temps pour agir. D’ailleurs ceux-ci se divisent en deux groupes, celle dirigé par John Sheppard se fait téléporté directement dans le vaisseau où chacun prend une cellule ( John =< Habby et Hélène ; Rodney => Billy et Ronon => Teyla) et celle dirigé par Jo Sheppard qui accostera avec un Jumper et qui se séparera aussi ( Jo => Elizabeth, Ethan => Gaëlle, Dean => Jillian). Peu à peu les cellules se vident, mais alors que pour certains cela passe comme une lettre à la poste, pour d’autres il y a des complications. Billy par exemple, est réellement fragilisé par cette grossesse qui met un terme à la sienne. Etant l’une des premières, elle est le plus gravement atteinte quand Rodney la trouve et finalement la téléporte. Mais Hélène aussi a ses soucis. Alors que John arrive, un Alien s’invite à la fête. Ils n’ont d’autres choix que de s’enfermer dans la cellule pour éviter surtout à John de finir en brochette. Elle aussi se fait téléporter après s’être plongé dans un état proche de la mort. Sheppard désormais seul attend le bon moment pour s’en aller quand il aperçoit Kelly. Celle-ci a été téléportée par accident à bord du vaisseau et trouve refuge dans la cellule puis dans les bras de son père. Mais le moment de consolation est court, car les communications radio on signalé leur position et ils doivent par conséquent quitter la cellule.

Du côté de l’Orion, Rodney cherche en collaboration avec un médecin un moyen de débarrasser les Atlantes féminines de ce parasite. La solution sera assez facilement trouvée. Après une échographie, Rodney utilise le système de téléportaton pour débarrasser les femmes de cet Alien miniature. Le traitement est donné à toutes les femmes arrivantes, suivi d’un sédatif et d’un antalgique pour leur permettre de récupérer. Keller s’occupe des visites post arrivage.

A bord du vaisseau ruche, John décide de saboter le vaisseau en posant des explosifs dans la salle des machines, mais il tombe nez à nez avec la reine et se retrouve en sandwich entre elle et un Alien qui bloque l’entrée de la porte. Il utilise une grenade flash-bang pour étourdir son ennemi et pouvoir sortir pour rejoindre sa fille. Tous les deux se remettent en route et se reviennent au couloir des cellules. Là John consulte son PAD et localise le Jumper, ils s’y rendent, mais nouveau problème, avec l’alarme qui s’est déclenché, les portes se sont verrouillés. Impossible de les ouvrir que manuellement dans la salle des commandes.

John parvient à persuader sa fille de le laisser partir là-bas. (Honneur aux trois pommes). Le chemin semé d’embuche ne facilite pas la tâche à Sheppard qui finalement réussit à revenir au Jumper en accomplissant sa mission. Un peu fumant à cause de l’acide des Aliens dégommé, il se met aux commandes et parvient juste à sortir avant la fermeture des portes. Mais ce n’est pas encore gagné, alors que l e Jumper regagne l’Orion, celui-ci doit riposter aux rafales de tir du vaisseau ruche. Le vaisseau lantien est très instable niveau drone et bouclier et risque de céder à tout moment, mais finalement avec la quatrième rafale de drone et le petit cadeau laissé par Sheppard, le vaisseau termine en poussière. Même si quelques nacelles de secours ont réussi à s’échapper, le constat est assez bon. John et Kelly rejoignent le hangar numéro 4 avant de se rendre à l’infirmerie où Keller les prend en charge. Ils n’ont rien de très grave comparé aux autres blessées et donc peuvent se retirer dans leur quartier. Le bilan est tout sérieux pour les femmes ramené, même si la majorité va bien, il y a eu des pertes et une phase de Deuil s’annonce prochainement. Mais pour l’heure, les Atlantes se remettent de leur émotion et rentre tranquillement sur Atlantis.

_________________

    And it's coming closer ■ Driven by the strangled vein, showing no mercy I do it again. Open up your eye, you keep on crying, baby. I’ll bleed you dry. The skies are blinking at me. I see a storm bubbling up from the sea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net
 

Mission sauvez ces demoiselles en détresse ( mission Alien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pegasus' Mystery :: [H]ors [R]pg :: Archives Rapports-