AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GroupesGroupes  MembresMembres  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Please give me a guiding hand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ThE GaMe Is On
..................................

..................................
Nombre de messages : 5526
Date d'inscription : 13/07/2006
Localisation : Atlantis
Emploi : Leader d'Atlantis




MessageSujet: Please give me a guiding hand    Mar 4 Oct 2011 - 22:37
John s'était réfugié dans ce qu'il connaissait de la cité. C'était son seul refuge après ce qui s'était passé. Mais qu'est-ce qui s'était passé? Il ne pouvait pas le dire. On lui posait cette question, toujours et encore, mais il n'arrivait pas à s'en rappeler. Et pourtant quand on l'avait retrouvé, il se portait comme un charme. D'après les arkhaniens, il avait été retrouvé dans les bas quartiers de la ville, après 1 mois de recherche. 1 mois, cela faisait donc 2 mois en calcul terrien. Rodney lui avait expliqué comment fonctionner le calendrier, mais il ne pouvait plus réellement prétendre se souvenir de ce que son ami lui avait dit. Et depuis son retour, il ne se sentait plus vraiment Atlante. Il avait l'impression que des regards étaient posé sur lui. Comme s'il avait travaillé pour l'ennemi. Il supportait mal ces reproches silencieux. Et même si ses amis étaient là pour le soutenir, il restait distant. Il réfléchissait beaucoup, tentant à tout prix de se rappeler ces choses qui s'étaient passées, mais il n'y arrivait pas. Quand il avait l'impression d'avoir une piste, sa main se refermait sur du vide. Et cela le frustait plus que tout. Il voulait donner des réponses, redevenir le leader de cette base. Mais il ne sentait plus comme tel. Rodney avait repris les commandes et dès son arrivée sur Atlantis, il avait senti les changements. Cela lui convenait. Il avait confiance en Rodney, entièrement confiance. Ils étaient frères d'armes et John savait qu'il en était capable. Cela avait juste été étrange de ne pas se lever pour gérer la cité, étrange d'occuper ses journées à des tâches plus simples.

Sur cette jetée, le militaire prenait le temps de respirer un peu. Il se souvenait encore de l'air marin d'Atlantica. Cela lui semblait tellement loin, tellement loin que c'était un vague souvenir. Mais il s'accrochait à cette idée. Il s'accrochait à cet océan , à cette odeur salée. L'eau d'arkhanne était acidulée, une eau douce grise, sans aucun intérêt. Comme cette planète. Comme cette prison. Il s'assit sur le bord de la jetée. Peut-être en ouvrant son esprit, comme le disait Teyla, il arriverait à accéder à cette mémoire fuyante. Une heure passa, puis deux. Et les marques sur ses poignets restaient toujours inexpliquées, tout comme d'autres marques dans sa nuque. Les Arkhaniens avaient dit qu'elles y étaient déjà quand ils l'avaient trouvé et soigné. Mais Beckett n'y croyait pas. Et pour dire la vérité, John évitait Carson, tout simplement parce que le médecin, son compagnon depuis 3 ans, il ne l'aimait plus et faire semblant, cela lui coutait trop cher. Beaucoup trop cher. Une main passa dans sa chevelure indomptable alors qu'il soupirait. Il aurait finalement voulu tout oublier...ne jamais se réveiller.

_________________

    And it's coming closer ■ Driven by the strangled vein, showing no mercy I do it again. Open up your eye, you keep on crying, baby. I’ll bleed you dry. The skies are blinking at me. I see a storm bubbling up from the sea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net


..................................

..................................
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 17/09/2011
Localisation : Atlantis
Emploi : Chef du Département Scientifique




MessageSujet: Re: Please give me a guiding hand    Mer 5 Oct 2011 - 10:07
Bien qu'il ai toujours prétendu avoir la carrure pour devenir leader, à présent qu'il en avait la fonction sur la Cité, Rodney n'était plus si certain d'être taillé pour ça. C'est vrai, il aimait se faire mousser en temps normal, sans ça, Rodney ne serait pas Rodney me direz-vous, mais l'angoissé chronique qu'il était avait toujours du mal à assumer pleinement son nouveau statut. Déjà absorbé par son boulot auparavant, depuis la disparition soudaine de John, il n'avait plus une minute à lui. On venait le solliciter de toutes parts. Donner son feu vert pour un départ en mission, gérer les tours de garde, organiser les travaux du labo, avancer ses propres recherches. Il ne savait plus où donner de la tête. Mais dans le fond, ça l'arrangeait bien. Ainsi, nul besoin pour lui de trop réfléchir à autre chose. Et pourtant, souvent, quand harassé par la fatigue il regagnait ses quartiers pour fermer l’œil, il ne parvenait jamais à trouver le repos. Tout ce qui c'était passé avec Billie, la disparition de John. Tout ça tournait sans arrêt dans sa tête dans un manège infernal. Et jamais depuis deux mois les stocks de café d'Atlantis n'était devenu si maigre. Drogué à la caféine, il n'y a que comme ça qu'il tenait le coup.
Aujourd'hui au programme, réunion avec son équipe, puis débriefing avec une équipe qui devait rentré de mission, passer voir Carson pour lui demander des cachets de vitamines, histoire de tenir le coup un peu plus longtemps sans avoir l'air d'un zombie. Mais ce n'était pas gagné. Son visage été marqué par le peu de sommeil qu'il avait eu depuis les dernières semaines. Mais ça il s'en fichait bien. Au moins, même s'il avait perdu plus ou moins la mémoire, John était à nouveau parmi eux. Un soucis de moins pour lui.

Il se rendit donc en salle de briefing pour assister au compte rendu de mission. Mais il n'écoutait que d'une oreille distraite. Son esprit était ailleurs. Loin, bien loin. Il acquiessait quand il le fallait, demandait des précisions sur certains points qui pouvaient se montrer utiles pour plus tard, pour une possible alliance ou un échange. Leur position face aux Arkhaniens était complexe, ils étaient devenus dépendants d'eux, et ce n'était pas réellement une chose que les Atlantes appréciaient, mais bien entendu, contraints par les événements passés, ils faisaient tous plus ou moins bon gré mal gré. Lui le premier. Avant grand scientifique, il se trouvait presque devenu idiot face à la technologie de ce peuple. Et ça, pour son égo, ce n'était pas vraiment flatteur. Même Radek lui avait tapoté le dos l'autre jour après une réflexion acerbe d'un scientifique arkhanien. Si même Zelenka venait à le plaindre, il était proche du fond.
A la fin du briefing, il ordonna à l'équipe de regagner leurs occupations et se dirigea vers le mess. Il avait besoin d'un café. D'un grand café et d'un bon bol d'air. Une fois son mug rechargé, il prit donc la direction de la jetée. Il aimait regarder l'horizon, même si celui d'Arkhana était moins "beau" que celui d'Atlantica. Mais il s'en contenterait pour aujourd'hui. Il coupa son intercom, il voulait être tranquille pour un petit moment, mais il resterait joignable par radio. Juste en cas où...
En arrivant, il se figea à quelques mètres derrière John. Il semblait fuir tout le monde, il voulait peut-être tout simplement rester seul, ce qui impliquait qu'il lui faudrait faire demi-tour et aller vers la jetée du côté nord. Ce qu'il s’apprêtait à faire quand la radio dans sa poche grésilla. Il grimaça, fourrant sa main dans sa poche pour tourner la molette du talkie et couper la radio, en espérant que John n'ai rien entendu. Mais ça, c'était plus que peu impossible puisqu'il tournait déjà la tête vers lui.
S'il avait pu, il aurait tout simplement tourné les talons, après tout, il l'avait déjà fait. Rodney n'était pas quelqu'un qui se souciait de ce genre de choses, planter les autres sans préavis. Ca faisait partie de sa réputation même. De scientifique arrogant et narcissique. Mais un autre côté de sa personnalité le poussait à rester. Un côté plus complexe, qu'il réprimait depuis toujours. Un côté plus...fragile ? Oui, disons cela alors. Il resta donc planté là, sans rien dire, se contentant de rester coi. Il était bien loin le Rodney McKay des débuts...

_________________

BUT WHY CAN THEY NOT SEE IT FROM THE LOOK ON MY FACE ? ■ I feel it burning yes I feel that pain, I see it changing why not re arrange, It's started racing, fires in my brain, With all that damage why don’t I complain? I really want you, But I just don’t know who you are now KING FOR A DAY ■ JULIAN PERRETTA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Please give me a guiding hand

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pegasus' Mystery :: [A]rkhana :: Atlantis City :: Jetées-