AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GroupesGroupes  MembresMembres  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Andrea Dalyo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Andrea Dalyo.   Sam 29 Jan 2011 - 20:51



DALYO ANDREA
STEVENS MARINE

• Odenhienne - Américaine.
• Odenhi - Terre.
• Soldat et mercenaire - Informaticienne.



Emotionally Speaking




Je, Andréa. Mes hommes diront volontiers de moi que je suis une femme dure et sèche, certains ajouteront le sourire aux lèvres, froide. Il est vrai que cet air hautain me caractérise, que cette attitude austère m'est propre. Il me semble que j'ai toujours été ainsi. Après tout, j'appartiens à la génération d'après guerre, la Première Croisade. Comme bon nombre de mes confrères, je fus élevée dans le silence et la distance parentale. Mes parents étaient de simples citoyens d'Odenhi, issus de la caste moyenne. Avant d'être envoyé au front, mon père travaillait dans un édifice d'armements; il fut la source de mon savoir militaire. De la guerre, il en revint meurtri psychologiquement et physiquement; touché aux poumons, mon père eut dès lors de graves maladies respiratoires qui l'empêchèrent de se rendre de nouveau au combat. J'y allais à sa place. C'est au milieu du sang, des cris, et de la mort que ma personnalité se forgea. Je ne peux donc nier cette sévérité relevée par mes compagnons d'armes. Mais nous le sommes un peu tous, durs. Et nous n'eûmes pas le choix. Ce fut comme si les enfants d'Odenhi avait vu leur destinée tracée et dictée par leurs parents; la Deuxième Croisade. Je ne savais pas où j'allais, mais ce qui étais certain, c'est que je m'y rendais. D'abord, il y eut les Préparations qui se déroulaient en trois phases : théorie, exercice, pratique. On me prépara mentalement, autant dire qu'on fit le vide dans mon esprit; ni rêves, ni espoirs, ni désirs. Tout n'était qu'ordres, règles, devoirs. Et honneur. Puis vint l'entraînement; après m'avoir détruite psychologiquement, il fallut m'abattre avec les coups. Et enfin, tels des légumes, bien alignés, parfaitement ordonnés, on nous envoya tuer et massacrer. Bien sûr, personne ne voulait cela, les « Envoyés » comme on les nommait, n'étaient peu enviés. Mais admirés, et nous, enfants du peuple, cela nous emplissait le cœur de fierté. Nous nous battions pour notre peuple. Nous existions. Pour certains, cette existence durait quelques secondes, le temps de sentir une lame pénétrait dans le flan découvert.




Je, Marine. Je ne me souviens plus de qui j'étais. Je crois savoir, je pense deviner. De temps en temps, je me revois, dans une grande cité. Son nom... Peut-être Atlantis, je n'en suis pas sure... Il me semblait que j'étais... heureuse. Or aujourd'hui, je ne peux définir le bonheur. Voilà, j'étais souriante. J'en conclus que la vie que je menais me satisfaisait. Et puis... une sorte d'agacement, mêlé à... de l'attirance. Avec ce prénom, Alex... Lorsque je cherche de longues heures, lorsque je fais le vide dans mon esprit, je revois cet homme. Manifestement, j'en étais amoureuse. Mais je ne comprends pas... Car dès lors que je vois Alex, il y a un deuxième homme. Ce ne sont que des images... très intimes. Je devais entretenir une relation particulière avec lui. J'ai du... mal... à me souvenir de ma vie. Mon passé m'échappe, pourtant j'ai bien du temps pour y penser. Je sens une torture mentale... Mon esprit fut... détruis et je tâche d'en réunir les morceaux. Or cela m'est bien difficile, je me souviens à peine de mon prénom. La première chose que j'ai vu dans mon esprit, à mon réveil, ce fut les Wraiths. D'eux, étrangement, j'en garde un excellent souvenir... Quoique... Excellent, façon maladroite de parler. Mais ils semblent que ces créatures soient la cause de cette... division corporelle ou partage physique.


I Have a Story to tell

Acteur/Actrice : Zoe Saldana - Kristen Bell.
Comment avez-vous connu le forum?
Quels sont vos premières impressions?
Code du règlement:
Quelque chose à ajouter?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: Andrea Dalyo.   Sam 29 Jan 2011 - 20:51
I Have a Story to tell; Andrea Dalyo

    Première partie.


Je, Andrea. Je suis née sur la planète Odenhi il y a 25 ans de cela. Ma naissance coïncida avec la fin de la Première Croisade, autrement dit, du choc psychologique et du traumatisme laissés par les combats. Bien sûr, il fallut compter les millions de morts, dans chaque camps. Mes parents n'avaient jamais été de fervents nationalistes, ils aspiraient seulement à une vie prospère, autant que leur statut social leur permettait. Bien qu'Odehni soit une planète dont la civilisation était avancée, certaines injustices étaient encore frappantes, telles les Castes. Quatre au total; la première étant composé de ceux d'« En-Hauts », suivie des « Aisés ». Ces deux classes sociales étaient les plus adaptées et privilégiées dans la société Odenhienne. Puis il y avait la caste moyenne et enfin, quasi rejetés par la vie sociale, ceux d'« En-Bas ». Avec les Conflits d'Entente dont dériva la Première Croisade, une révolution s'était mise en place; ceux d'« En-Bas », les « Moyens » et les « Aisés » demandaient une abolition des Castes. Les premiers parce qu'ils n'avaient aucun statut social, les deuxièmes, eux, n'avaient pas un statut reconnu, et les troisièmes parce qu'ils voulaient plus de pouvoir. Mais les Ententes mirent fin à ces courants contestataires, permettant ainsi à ceux d'« En-Hauts » de souffler un instant. Petite fille, il ne m'était pas possible de courir, d'enjamber des flaques ou même de rire aux éclats; nous devions vivre dans le silence et dans la distance. Avec nos parents, aucune marque d'affection, et avec nos camarades, beaucoup de réserve et de retenue. On appela cela le Deuil. Notre génération fut la plus frustrée d'entre toute, et la plus docile. Dès nos plus jeunes années, on nous enseigna les Valeurs Odenhiennes, les vertus morales et le devoir patriotique. Nous fûmes comme « programmés »; aucun choix ne nous était permis. Et même si cela avait différé, qu'aurions nous fais ? Des actes similaires. Je fus envoyée avec quinze autres de mes compagnons à la guerre, nous vivions la Deuxième Croisade. Ça fusait de partout, les canons, les balles sifflaient, ça grondait, sous nos pieds, sur nos têtes. Étrangement, la mort ne faucha aucun d'entre nous; il ne nous restait qu'à survivre. J'étais rapidement devenue le leader de mon bataillon; ceux qui le composèrent furent surnommés les Tireurs du Soleil Rouge. En effet, puisque nous étions encore en vie, nous tachions de semer la mort. Et nous le faisions si bien que des légendes naquirent, vantant nos sanglants exploits. Il était dit que nous faisions verser de telles quantités de sang que ce liquide pourpre perdu aurait pu recouvrir le Soleil de la Détrie, d'où notre surnom. Nous égalions les Escouades d'Elite qui regroupaient les plus valeureux combattants d'«En-Hauts ». Intrépides, cruels, sanguinaires, nous faisions d'excellents faucheurs d'âmes. Pourtant, lorsque nous errions, dans les champs de batailles, au milieu des corps sans vie, des gémissements, de la puanteur, ce glorieux titre, cet éclatant prestige ne nous semblait guère consolateur.


    Deuxième partie.


La Croisade terminée, je pensais rentrer chez moi. Ce n'était pas l'avis de mes supérieurs, qui admiratifs de mes capacités militaires, me prédestinaient une grande carrière. Avec mes hommes, on nous envoya sur les dernières fronts finir le travail. Mais même cela ne leur suffit pas. Mettant en jeu la Reconnaissance, qui était le grade suprême pour un soldat, ils nous firent du chantage. Trompés, humiliés, les Tireurs du Soleil Rouge quittèrent Odenhi et les environs. Nous allions de planète en planète, de système en système, telles de pauvres âmes errantes. On devint tout à tour mercenaires, assassins... Rejetés de tous, nous nous sentions profondément trahis. Craints, je ne pouvais permettre à mes compagnons d'armes de rester trop longtemps sur une planète. Je fis alors la rencontre de ce fourbe de Scaden, qui essaya de recruter mes hommes. Je l'exhortai, il s'en alla, avec ce pauvre sourire malsain aux lèvres. Par la suite, on entendit parler d'une Cité légendaire, Atlantis. Mais son emplacement nous étant inconnu, nous visitions sans relâche des planètes potentielles. Un jour que j'emmenai mon escouade à la découverte d'un monde nouveau, des Wraiths attaquèrent. Nous connaissions bien ces créatures depuis notre arrivée dans ce coin-ci de la Galaxie; plus d'une fois nos chemins se croisèrent. Nous nous adonnions à ce petit jeu; la chasse aux Wraiths. En retour, eux aussi nous traquaient. La moitié de mon bataillon mourut ce jour là; pris par surprise, nos ennemis étaient plus nombreux et mieux préparés. Alors que nous courions vers la Porte des Etoiles, des croisers arrivèrent sur nous. J'en sentais un, tout près de moi, et au moment de franchir la Porte, il y eut un éclair. Puis, plus rien. Je me réveillais quelques jours plus tard, seule. Je connaissais les lieux où je me trouvais. En revanche, aucune trace de mes compagnons d'arme. Mais mon réveil fut différent. J'étais différente; il n'y avait plus que moi. Quelqu'un d'autre partageait mon corps; une voix me parlait. Je pensai être devenue folle mais elle m'expliqua. Marine Stevens. Depuis, je « partage » mon corps avec l'esprit de cette jeune femme. Cette cohabitation fut quelque peu... délicate au début. Mais au fil du temps, nos relations s'améliorèrent. Elle m'apprit que j'avais été touché par un tir ennemi, mais que, grâce à ce partage corporel, j'avais survécu. Si mes hommes m'avaient laissé, c'est qu'ils avaient cru que j'étais mortellement blessée. Quelques temps plus tard, je quittai la planète, et nous, Marine et moi, partîmes à la recherche de Dosan Scaden. Cet homme avait volé tant d'objets et de savoir qu'il savait probablement comment rendre à Marine une enveloppe charnelle propre. Il n'y a pas longtemps de cela, nous avons appris que le Kryptonien se trouvait aux abords de la planète Arkhane; c'est donc là que nous nous rendons.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: Andrea Dalyo.   Sam 29 Jan 2011 - 20:51
I Have a Story to tell; Marine Stevens


    Première Partie.


Le silence... dans ma tête. Le vide abyssal... dans mon esprit... Plus rien... Rien. Le néant... Je... Je me vois... Je veux dire, je vois à travers mes yeux... d'avant. Je marche, tranquillement, dans un couloir. Atlantis, la Cité des Anciens. Je viens d'y mettre les pieds pour la première fois, un peu à mon insu; il me semble qu'un marché avait été conclu avec le gouvernement... des Etats-Unis ? Est-ce là d'où je viens ? Je pensais qu'il s'agissait de la planète « Terre ». Peut-être que les « Etats-Unis » forment une région de ce monde. Peut-être... Qu'avais-je fais ? Assurément, quelque chose d'illégal; je travaillais dans l'informatique, alors je suppose des... comment dit-on ? Piratages ? Enfin, peu importe, je me retrouvais donc dans cette cité qui se situait dans une autre galaxie éloignée. J'y allais un peu comme en vacances, l'esprit léger. Je m'y plaisais, de cela, j'en suis certaine. Je devais effectuer des taches qui m'intéressaient et me plaisaient... Et il y avait ces deux hommes aussi. Le premier, Alex Monier, m'agaçait au plus au point; j'en étais amoureuse. Le deuxième, Aaron... Je crois que maintenant... Je pense que les sentiments éprouvés pour lui, aujourd'hui... A son évocation, je ne peux m'empêcher de me troubler. Je ne comprends pas, moi qui essaye de rassembler mes souvenirs, mon ancienne vie, son image me paraît nette. Je revois son sourire, son regard, et ses mains sur mon corps. A partir de ces « images », j'ai pu reconstituer une partie de moi. L'autre erre, je ne sais où... Traumatisée, blessée, torturée ? Faut-il alors que je la retrouve ? Je connais le chemin; il débute lors de l'attaque des Wraiths.



    Deuxième partie.



Je cours. Ma respiration est saccadée, mon souffle coupé. Autour de moi, c'est l'enfer; les bruits, les cris, la précipitation, et la peur. Je cours car il le faut, mais je suis déphasée. Les autres s'affolent, j'ai tout mon temps. Je me retrouve au milieu de ces gens, parmi eux collègues, voire amis, et je ne le ressens pas. J'ai beau le chercher, le provoquer, je n'ai pas l'instinct de survie. J'arrête de courir. J'entends des voix mais ne les écoute pas; quelqu'un crie mon prénom. Je m'avance, lentement, près d'une fenêtre, admirant le funèbre spectacle. Alors je le vois arriver, d'abord point noir minuscule dans le ciel, grossissant au fil des secondes. Puis plus rien. Il fait froid, et sombre. La mort ? Non, mieux, les Wraiths. J'ai dégoté le jackpot, j'ai bien joué. Ou plutôt, non; j'ai à peine participé au jeu. Les jours passent, et l'ennui s'installe. La peur, peut-être oui. Peur de la peur alors. Depuis la première explosion, tout désir m'a quitté. Je m'allonge, le regard vide, attendant cette mort imminente. On vient me chercher; un niveau supérieur, chouette. De longues heures durant, mon corps devient l'instrument du jeu; on s'y acharne, on le malmène, on en vient à l'abîmer. Pourtant, l'objet n'émet aucun son, à croire que la douleur lui est étrangère. Ce qui est faux; après la partie terminée, je reprends contact avec ce corps mutilé, et là, je souffre. Longuement. C'est inévitable, il y a du feu dans mes poumons, les hurlements sortent de ma bouche, puis plus rien, à nouveau. Les yeux humides, les doigts tremblants, je m'allonge. Le lendemain ressemble à la veille, et la veille ressemblera au lendemain. J'ai arrêté de compter les jours; je n'ai plus aucune notion de temps. Et puis, les jours sont les mêmes. Parfois, les joueurs s'essayent à de nouvelles règles, de plus en plus exigeantes. Je doute que mon corps puisse tenir face à ces changements; mon esprit semble déjà abattu. Je commence à bien connaître les Wraiths et il ne faut pas croire; ils aiment s'amuser. D'une manière assez spéciale, c'est vrai. Je crois qu'il se passe quelque chose; mes joueurs sont mécontents, je le vois dans le traitement qu'il m'administre. A ce que j'ai pu comprendre, un groupe de guerriers humains leur tiendrait tête; cela ne me fait ni chaud ni froid. C'est à peine si les Wraiths s'occupent de moi. De temps en temps, ils se souviennent. Alors on vient m'aspirer la vie, me la reprendre; je ne souffle mot, cela énerve, on réessaie, mêmes résultats. Il faut croire que le jouet est usé à présent, plus qu'il ne l'était déjà. Je me suis lancée un défi, vais-je m'y tenir ? Je ne sais pourquoi... j'ai peut-être envie de changements, moi aussi. Voilà le moment propice; une attaque. Distraits, les Wraiths ne me voient pas filer. Ce vaisseau, je le connais par coeur; j'ai parfois même l'impression qu'il est une partie de moi à présent, il fallait bien remplacer celle détruite. J'atteins les croisers; et je cherche. McKay... ? Quelles étaient ses paroles lors de l'étude d'un vaisseau de ce type ? Allons, peu importe, je suis une bonne joueuse et je me lance. Je ne sais comment, je parviens à m'intégrer au croiser, quant à le piloter... Je n'ai pas le temps, les autres joueurs m'ont repérée. Une planète se dessine non loin, je m'y dirige. Là aussi, c'est le chaos; les Wraiths ont faim de revanche... En fait, ils sont affamés tout court. Une femme court, elle aussi. Mais je vois bien que c'est pour sa vie. Voudra-t-elle partager cet instinct avec moi ? C'est fait. J'ai gagné. Pourtant, cette victoire me semble... secondaire. Pour Andrea, ma sorte de « hote », c'est différent, elle me le fait comprendre. D'ailleurs, cette jeune femme est complètement mon opposée. Tant mieux, je ne me supporte pas. Nous sommes à la recherche de Dosan Scaden; mais il ne me paraît pas possible de retrouver un jour mon entité charnelle. Je n'ose faire part de cette pensée à Andrea, pourtant il le faudra. Mais bizarrement, avec elle, je cours à nouveau. Je reprends goût à cette vie que j'avais si aisément dédaigner l'utilité. Oui, vraiment, je cours.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: Andrea Dalyo.   Sam 29 Jan 2011 - 20:51
Try Me Baby

Dieu... que s'est-il passé ? Ma tête... j'ai l'impression que mes tympans ont explosés... En vérité, ceci est scientifiquement impossible, compte tenu des conditions. En effet, la myringectomie, tiré du latin myringa, myringo : tympan et du grec ektom : ablation, est utilisé en otorhinolaryngologie, en dermatologie et en pédiatrie, pour désigner l'ablation partielle ou totale du tympan. Il s'agit d'une ablation qui est quelquefois nécessaire comme traitement d'une otite purulente. Les otites purulentes peuvent être quelquefois être traitées par simple paracentèse. Il s'agit d'une ponction qui est pratiquée pour évacuer un liquide séreux ou purulent collecté au niveau du tympan. La myringoplastie est la reconstruction du tympan le plus souvent en utilisant un greffon de tissu conjonctif provenant du patient lui-même. Il s'agit donc d'une autogreffe faisant appel au cartilage ou à une aponévrose prélevée au niveau du muscle temporal. Mais bien sûr une parole saine d'esprit enchainera sur le blast ou blast-injuries, qui est un traumatisme dû à l'effet de souffle. Il se rencontre chez les victimes d'explosions. Il s'agit d'une affection dont est susceptible de souffrir n'importe quelle victime d'accident avec explosion. Ce type d'incident majeur est susceptible de survenir dans les lieux clos. Une des difficultés de prise en charge du blast est le fait de passer à côté de lésions chez une victime atteinte car celle-ci ne présente pas de symptômes au premier abord. Les dégâts organiques survenant à la suite de ce traumatisme sont localisés au niveau des oreilles. Il s'agit avant tout d'une rupture de tympan entraînant l'apparition d'une surdité. Les poumons peuvent également être concernés. On constate par exemple des lésions au niveau des alvéoles pulmonaires s'accompagnant d'hémorragies. Des contusions de l'abdomen sont également possibles. Ainsi, toute personne soumise à un traumatisme survenant après une explosion est susceptible de présenter des lésions au niveau du tympan c'est la raison pour laquelle elle doit être examinée dans ce sens. Cet examen permet ainsi de détecter d'éventuelles lésions chez les sujets atteints. L'évolution et les complications sont liées à la présence ou à l'absence d'atteinte des poumons ce qui est susceptible d'entraîner rapidement une détresse respiratoire c'est-à-dire une impossibilité pour le patient de respirer normalement. Les lésions abdominales et l'état de choc peuvent assombrir le pronostic. Les patients doivent avant tout être surveillés au cours d'une hospitalisation. Cette surveillance portera essentiellement sur l'appareil pulmonaire car les lésions sont susceptibles d'apparaître tardivement à ce niveau. Voilà pourquoi ce que vous suggérez n'est pas plausible. J'ajouterai que la caisse du tympan est la cavité de l'oreille moyenne qui... FERMEZ-LA NOM D'ODENH ! ...contient les osselets. Je vous demande pardon ? Mais... MERDE ! Je suis devenue complètement cinglée... Oh, je n'arrive pas à y croire... En vérité, vous n'avez aucun trouble psychique, seulement un choc important dû à... Qu'est-ce que j'ai fais bon dieu pour mériter cela ? J'ai toujours mené une vie saine et simple... Enfin, sauf cette virée à Gledebia où les frères Delnyo et moi-même avons quelque peu... dépasser les limites... Mais c'était si bon ! Or j'ai toujours défendu ma nation, prônant les Valeurs Odenhiennes jusqu'à la mort ! Celle-ci aurait été plus honorable que de perdre la raison ! Excusez-moi mais vous n'avez pas... Et ma logique était des plus brillantes ! J'étais les bras mais aussi le cerveau; préparant chaque opération jusqu'au moindre détail. J'ai même piégé Dosan Scaden ! Dosan Scaden, oui, le mercenaire le plus redouté de cette galaxie ! Eh bien à mes pieds il était ! Dosan Scaden est un imbécile. Cela est certain. Vous le connaissez ? Oh eh bien, il m'a un jour enlevée pour que j'améliore son système informatique. J'ai alors profité de cette occasion pour infiltrer son terminal. Ainsi, me semble-t-il, nous pûmes... Attendez... Attendez... Je parle à moi-même. Il doit s'agir du diplo pnév̱ma, le trouble d'après guerre ! J'avais entendu dire que cela arrivait à certains soldats traumatisés... Leur esprit devenait deux et cela finissait... mal. Je... je suis malade... Pas du tout ! Mais il est évident que vous alliez dire le contraire ! D'ailleurs, pourquoi je vous vouvoie ! Ce n'est qu'une moi complètement folle... Laissez-moi vous contredire. Le vouvoiement est d'usage -si vous souhaitez accorder de l'importante aux règles de la politesse-, car je suis une autre personne. … Pardon ? Je m'appelle Marine Stevens. Je viens de m'échapper d'un vaisseau Wraith, et je suis originaire de la... Terre, me semble-t-il. Je ne me connaissais pas une telle imagination, j'ai du recevoir un sacré sur la tête en passant la porte. En fait, ceci n'a aucun lié avec votre potentiel d'inventivité. Ni à votre chute après le trajet de la Porte des Etoiles. Mon esprit est venu occuper votre corps. … Pardon ? Vous savez certainement comment fonctionne les croisers wraiths; en manipulant les systèmes, j'ai... intégré mon entité psychique dans votre corps. QUOI ? QU'AVEZ-VOUS FAIT ? Il est vrai que je m'attendais à une telle réaction. Or celle-ci est tout à fait logique. LOGIQUE ? Non mais vous vous foutez de moi ! D'abord je me crois devenue folle à lier, et puis vous, le plus naturellement du monde, vous m'annoncez que vous avez placer votre esprit complètement détraqué dans mon corps ? Je n'avais pas le choix. Moi non plus ! Je suis désolée. Pas autant que moi ! Mais qu'est-ce que je vais devenir...

Andrea ? Quoi. Pour la énième fois, je suis désolée. … Je voudrais que tu taises... Qu'il y ait un peu de silence, maintenant... Je voudrais réfléchir, seule. Est-ce que c'est possible que tu te mettes en sorte de... « stase », que j'ai entièrement possession de mon corps et esprit ? Je pense que cela est possible. Marine ? … Manifestement, voilà une chose que tu as réussi dans ta vie. Je n'arrive pas à y croire. Certes, Marine m'a sauvé la vie en intégrant mon corps, mais que celle-ci va différait à présent ! Encore, maintenant, c'est moins le brouhaha dans ma tête. On arrive à... séparer nos voix intérieures, et même nos pensées. Il est vrai qu'au début, je ne pensais qu'à étrangler mentalement cette intruse. Malgré ma colère, elle réussit à m'expliquer sa situation. Étrangement, je compatis. Et puis, nous n'avons pas le choix; autant mieux nous entendre. Puisque nous partageons presque tout... Mais depuis quelques temps, nous avons atteins un nouveau stade dans notre relation psychique; mon esprit peut dominer celui de Marine, ainsi ce dernier se met « à distance ». Mais au bout d'un moment, nos deux esprits sont obligés de se rejoindre.

Qu'est-ce que l'on va faire maintenant ? Partir à la recherche de Scaden je suppose. Dis, tu n'as pas une petite faim ? Plutôt soif. Mais tu ne fais que boire, en plus de provoquer des bagarre de tavernes ? Dois-je te rappeler que tu pirates tous les systèmes informatiques qui passent à ta portée ? Eh bien, c'est pour que l'on puisse vivre agréablement. Avoue que tu aimes ça. … Ahah. Mais toi aussi ! Eh bien, oui. En revanche, ton goût pour les hommes... Hier, quand mon esprit s'est joint au tien, je n'avais jamais vu une telle endurance ! Eh oh ! Tu m'avais dis que tu t'étais réveillée plus tard ! Eh bien en fait... Marine je vais te tuer. Moi aussi je t'aime.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: Andrea Dalyo.   Dim 6 Fév 2011 - 19:02
En attente du test RP.
Revenir en haut Aller en bas


..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 03/09/2010
Localisation : In route to Atlantis
Emploi : Ex-serviteur des Wraiths




MessageSujet: Re: Andrea Dalyo.   Dim 6 Fév 2011 - 19:24
Wow quelle histoire, rebienvenue :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Psychopathic Thinker
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 12/05/2010
Localisation : Pegase.
Emploi : Commandant de l'Argos 012.




MessageSujet: Re: Andrea Dalyo.   Dim 6 Fév 2011 - 19:29
Merci Arlan :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 03/09/2010
Localisation : In route to Atlantis
Emploi : Ex-serviteur des Wraiths




MessageSujet: Re: Andrea Dalyo.   Dim 6 Fév 2011 - 19:48
Aaaaah c'est donc toi XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Psychopathic Thinker
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 12/05/2010
Localisation : Pegase.
Emploi : Commandant de l'Argos 012.




MessageSujet: Re: Andrea Dalyo.   Dim 6 Fév 2011 - 19:58
Surprise surprise ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•Pegasusfreak•
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 16/05/2010
Emploi : Militaire




MessageSujet: Re: Andrea Dalyo.   Dim 6 Fév 2011 - 20:03
Mariiiiiine !!

*Aaron couchey !* fouet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 79
Date d'inscription : 03/09/2010
Localisation : In route to Atlantis
Emploi : Ex-serviteur des Wraiths




MessageSujet: Re: Andrea Dalyo.   Dim 6 Fév 2011 - 20:43
Très bonne surprise ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ThE GaMe Is On
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 5526
Date d'inscription : 13/07/2006
Localisation : Atlantis
Emploi : Leader d'Atlantis




MessageSujet: Re: Andrea Dalyo.   Lun 7 Fév 2011 - 0:17
Je n'ai rien à redire sur ta fiche, ci se n'est peut-être comment Andrea connait Dosan , tu n'en fais pas mention dans la 1ère partie de tes bios, et ça tombe comme une fiente d'oiseau sur la tête ahem XD

Donc voilà, en 800 mots, décris-moi les premiers pas d'Andrea avec Marine dans sa tête. Quels sont les conflits, quel contrôle est-ce qu'Andrea veut avoir sur Marine. Quelles sont ses pensées, alors qu'elle n'est plus seule dans sa tête et que le concept de "vie privée" devient très relatif. Mais également raconte-moi ce qui a mené au déclic vers une entente entre les deux jeunes femmes.

_________________

    And it's coming closer ■ Driven by the strangled vein, showing no mercy I do it again. Open up your eye, you keep on crying, baby. I’ll bleed you dry. The skies are blinking at me. I see a storm bubbling up from the sea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: Andrea Dalyo.   Ven 11 Fév 2011 - 19:03
Test RP terminé (dans lequel j'ai évoqué la relation entre Dosan et Andrea).
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

..................................

..................................




MessageSujet: Re: Andrea Dalyo.   
Revenir en haut Aller en bas
 

Andrea Dalyo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pegasus' Mystery :: PM - Connecting People :: Fiches de présentation :: Fiches refusées-