AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GroupesGroupes  MembresMembres  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I Will Not Bow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ADMIN ♦ I got this high without taking a pill, this rumor's got me way over the sun
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 01/11/2010
Localisation : Arkhane
Emploi : Superviseur de la flotte et des traversées




MessageSujet: I Will Not Bow   Sam 29 Jan 2011 - 0:14

Les tâches de Leigh étaient diverses et variées et grâce à sa position il jouissait d’une grande liberté dans ses mouvements. Il pouvait très bien aller sur une autre planète, juste pour respirer en notant sur le papier que c’était pour de la reconnaissance. Il usait de temps à autre de cette excuse, comme un disciple allait voir un médecin pour un certificat médical, autre domaine, même excuse, les choses ne changeaient pas, surtout les bonnes choses. Caleb ne lui avait pas confié énormément de travail ces temps-ci, même avec l’arrivée de ces étrangers. Leur présence l’intriguait et d’ailleurs il avait déjà eu la chance d’en rencontrer. Enfin une courte rencontre, mais il trouvait que Jeremiah exagérait quelque peu dans ses mesures. Cependant, il connaissait assez son meilleur ami pour savoir qu’il prenait un malin plaisir à jouer le dominant, depuis l’attentat, c’était sans doute l’événement le plus marquant de leur histoire et sans doute le conseiller voulait entrer dans les annales comme l’impitoyable. Mais même si Leigh trouvait ces Atlantes sympathiques, il n’en restait pas moins méfiant. Oui ils étaient meurtris, avaient un vaisseau qui ne fonctionnait que parce que l’Oméga l’alimentait en grande partie et oui ils étaient invités sur cette planète, mais toute race évoluée était sous le joug des Arkhaniens, car ceux qui ne se pliaient pas à cette dominance, étaient tout simplement éradiqués de la surface de l’univers. Cela était arrivé à de nombreuses races qui trop fières ou trop farouches pour vouloir être alliés de leur peuple, s’étaient retrouvés à combattre la plus performante, ancienne et avancée des technologies jamais connue dans Pégase.

La question qui occupait l’esprit de Leigh en cette matinée n’était cependant pas les Atlantes. Quand ils voudraient passer la porte, là oui cela le concernerait, mais pour l’heure, il n’était pas en relation professionnelle avec eux. Caleb l’avait chargé de vérifier les marchandises en provenance d’Arkara, une planète ressource qui permettait d’avoir des récoltes, des minéraux et autres sans faire souffrir la terre de leur présence. Pas de problèmes comme sur la Terre. Enfin, il ne connaissait pas cette planète et ne savait pas la situation écologique que cette planète rencontrait, c’était juste une comparaison du narrateur pour rendre la tâche de compréhension plus facile pour le lecteur. Quoiqu’il en soit, cette mission peu exaltante et de routine qui faisait cependant parti de son travail le mena à Darkos. Les marchandises ne transitaient habituellement pas par ce port là, mais par celui d’Arkhane, mais en raison de la présence d’une cité flottante aux abords de la ville, l’aire d’atterrissage était réduite à 3 pistes au lieu de 7. Sa tâche ne lui prit guère longtemps. Le convoi arriva à l’heure et il eut vite de parcourir la liste et envoyer les différentes boites aux endroits prévus.

Le commandant passa devant le complexe d’entrainement qui se situait sur son chemin et s’arrêta un instant. Il observa les recrues en train de se battre contre des mannequins ou entre eux, ou en train de simplement faire des exercices d’endurance comme courir ou lever des poids. Un air nostalgique se dépeint sur son visage. Il se rappelait de ses jeunes années, combien il avait hait être là dedans. Parmi ces recrues il y avait sans doute des orphelins, on ne laissait guère le choix aux orphelins. Il passait par l’éducation militaire et ce dès l’âge de 7 ans. Peu couteux pour l’Etat et très productif après pour avoir de parfaits soldats sans attache. Leigh avait passé un temps comme instructeur, mais comme il y avait un roulement, il n’était pas là tout le temps. En général c’était les lieutenants ou cadets qui s’occupaient de la formation des jeunes. Le commandant sourit. Il avait une idée en relation avec ce qu’il allait devoir faire dans quelques heures. C’était une envie qui était venue comme ça. Faire un petit tour accompagné. Il entra dans le complexe et somma le cadet responsable. Il lui expliqua qu’aujourd’hui c’était lui qui allait s’occuper du groupe de recrues 17-21 ans. Sa présence avait une étrange influence sur les jeunes. On s’arrêtait pour le regarder, tout le monde le connaissait. Cependant il n’ouvrait pas tellement les bouches que Caleb. Le jour où le commandant suprême était passé, Leigh avait eu un fou rire devant ces visages. Leigh s’arrêta devant le peloton qui s’était aligné à la demande du cadet.

♦ Jeunes gens, bonjour. Votre formation atteindra sa fin dans un futur proche et votre avenir au sein de l’armée se jouera à un fil près. On vous prépare tous à votre examen de final et ce fameux brevet que vous attendez tous et qui vous permettra d’accéder à la vie active ou de poursuivre dans un autre domaine. Aujourd’hui, c’est moi qui vais assurer votre formation. Ce que j’attends de vous au cours de cette journée c’est de me prouver que vous êtes apte à porter les couleurs de notre nation. C’est pour cela que pour le meilleur d’entre vous, à l’issu de cette série d’exerice, une surprise l’attendra

Il s’arrêta, balayant les visages tournés vers lui, tombant vers un qui sortait à ses yeux toujours du lot. Son regard s’attarda un instant avant de reprendre.

♦ Nous allons commencer par la course d’obstacle avancées….cadets…attachez les recrues points et chevilles en binôme…

Pendant que les 2 cadets présents s’exécutaient, Leigh poursuivit dans ses explications.

♦ Votre mission est de passer les obstacles sans vous faire prendre ou vous faire tirer dessus. Seule une équipe réussissant à arriver indemne et à deux sans avoir un seul lien endommagé remportera cet exercice.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•Pegasusfreak•
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 16/05/2010
Emploi : Militaire




MessageSujet: Re: I Will Not Bow   Sam 29 Jan 2011 - 23:48
Depuis un moment déjà, Alekseï faisait en sorte de moins se faire remarquer de la part de ses instructeurs. La raison en était toute simple. Elle en avait juste marre de payer les pots cassés, à chaque fois qu'il y avait une insubordination ou on ne savait trop quoi au sein du groupe. Bon, d'un côté, elle voulait bien admettre que c'était probablement de sa faute, sans quoi elle n'aurait pas été prise en grippe dès son arrivée. Mais que voulez vous... Cette petite s'est toujours débrouillée seule pour survivre. Enfin plus particulièrement à partir du moment où elle s'était sauvée par ses propres moyens, et qu'elle a été libre d'agir de son propre chef. Quand elle était encore dans les rues d'Arkhane, elle n'avait de limite que sa condition physique. Personne pour lui dire quoi, quand et comment faire. Autant être honnête et avouer que ça lui avait fait tout drôle lorsqu'elle s'était retrouvée chez les recrues. Dès le début entre la petite Alex et les instructeurs, ça avait été une grande histoire d'amour. Ils lui ordonnaient quelque chose, elle répondait systématiquement 'non', et faisait tout le contraire de ce qu'on lui demandait. Enfin, on pouvait au moins dire et même affirmer que depuis cette époque, la petite sauvageonne avait bel et bien changé. Aujourd'hui, elle se contentait de répondre par moments, quand elle estimait cela nécessaire. Bon d'accord, c'était encore bien trop souvent au goût des instructeurs, mais c'était déjà une belle avancée en soi.

Aujourd'hui, Alekseï, comme les autres recrues, devait participer aux entraînements. Les cours théoriques sur les méthodes des combats urbains en cas d'émeutes, s'étaient montrés passionnants, mais cela restait de la théorie. Le plus amusant, restait tout de même la pratique. Malheureusement pour eux, la salle où devait avoir lieu la suite de ces cours, était actuellement occupée, c'était pour cela que la pratique aurait lieu le lendemain. En attendant, les recrues avaient été placées en autonomie dans le centre d'entraînement, et pouvaient s'occuper comme ils le souhaitaient. Une sorte de quartiers libres. A condition de rester actifs. Alex aimait bouger, et c'est sans rechigner qu'elle se mit au corps à corps avec un mannequin qu'elle commença à frapper avec rythme. Par la suite, elle en eut assez de se battre contre un truc qui ne pouvait répondre, et, elle se mit à la recherche d'un ou une partenaire d'entraînement. C'est tout naturellement qu'elle se dirigea vers Sohel, un des camarades avec lequel elle s'entendait le mieux. Quand elle était arrivée ici, lui y était depuis près d'une année déjà. Bref, quand elle arriva près de lui, elle n'eut même pas besoin de lui parler pour qu'il sache pourquoi elle venait le voir. Sans attendre, ils commencèrent à se battre. Enfin, à s'entraîner. Se battre n'était pas réellement le terme approprié puisqu'ils ne le faisaient pas parce que l'un avait insulté l'autre ou inversement. Bref. Esquives, coups, esquives, feintes. Alex prenait son pied, et s'amusait. Cela pouvait paraître bizarre venant d'une fille, mais bon... Elle s'était souvent battue quand elle était encore seule et paumée. Et elle aimait montrer sa supériorité aux garçons qu'elle terrassait. Alors que son adversaire venait de s'étaler à terre, et qu'elle s'apprêtait à le frapper pour le maîtriser, elle aperçu une tête connue. Et pas des moindres. Leigh Harper, le commandant Alpha. La jeune femme stoppa son mouvement, et cela lui fut fatal. Sohel en profita pour lui décrocher une droite qui l'envoya au tapis, et il continua en se mettant au dessus d'elle, la bloquant dans ses mouvements. Elle avait beau se débattre, cette fois, c'était indéniable, il avait gagné. Le cadet qui surveillait la salle appela ses recrues à se mettre en rang, et ils s'alignèrent bien sagement.

En se relevant, Alex se massa la mâchoire. C'est qu'il n'y avait pas été de main morte le bougre, et il avait de surcroît un excellent crochet du droit. La jeune femme se plaça à côté de son partenaire d'entraînement, et se mit bien droite, épaules en arrière, mains croisées derrière le dos, menton en avant. Une vraie petite guerrière bien éduquée. Ou presque. Elle suivit des yeux Leigh qui passa devant eux, en commençant un joli petit discours encourageant. A la fin de sa petite tirade, il balaya des yeux les recrues, et quand il croisa le regard d'Alekseï, il la fixa un instant, et elle fit de même. Pendant qu'un des cadets attachait Alex et Sohel ensemble, la jeune fille continua de regarder Leigh, tout en l'écoutant attentivement. Cet exercice était loin d'être simple, mais comme à son habitude, Alex saurait se montrer à la hauteur. De plus, elle connaissait bien son binôme, et à deux, ils faisaient une équipe d'enfer. Avec un petit sourire, elle regarda son partenaire qui en fit de même. Ils étaient prêts à partir, et attendaient le signal de départ. Quand il fut donné, ils s'élancèrent en même temps, coordonnant leurs gestes, et s'arrangeant pour ne pas tomber dans les pièges tendus par les organisateurs de l'exercice. Avec agilité, les deux partenaires arrivaient parfaitement à exécuter le parcours, ils n'étaient cependant pas les seuls dans ce cas, mais distancèrent aisément les autres. Bon, le fait que ces deux là passaient la plupart de leurs entraînements ensemble, faisait qu'ils se connaissaient mieux que la plupart des autres recrues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ♦ I got this high without taking a pill, this rumor's got me way over the sun
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 01/11/2010
Localisation : Arkhane
Emploi : Superviseur de la flotte et des traversées




MessageSujet: Re: I Will Not Bow   Mer 2 Fév 2011 - 23:34
Le commandant suivit le parcours en le longeant, observant, analysant avec intérêt chacun des mouvements des recrues. Pour la plupart la tactique n’était pas au point, les binômes se gênaient, s’empêchaient d’avancer, et pour ceux qui se connaissaient et arriver à avancer plus ou moins rapidement, d’autres lacunes se révélaient. Leigh en était presque déçu, à ce stade, il s’attendait à ce qu’au moins 2 recrues aient le reflexe de savoir se couvrir. Son œil critique s’arrêta sur la progression d’Alex, elle ne se débrouillait pas trop mal. Evoluant parmi les premières, elle se montrait digne de la tâche, mais était loin d’avoir une technique infaillible. Cependant, Leigh dut avoir un petit sourire. Il se demandait si ses propres instructeurs avaient pensés la même chose en longeant ces parcours. Dans ses jeunes années, il avait tout été sauf le militaire commandant alpha d’aujourd’hui. Quand il y repensait, toutes ces insubordinations, ce refus de suivre les règles tout simplement parce que cela l’ennuyait le faisait sourire et semblait tellement ridicule avec le recul. O bien sûr personne n’allait savoir ou se rappeler de ce qu’il avait fait dans ce camp et heureusement pour ses fesses. Il faudrait un jour qu’il aille faire un tour dans ses anciens quartiers, voir qui y résidait. Pour l’heure l’épreuve se termina avec un résultat assez médiocre. Seuls 3 binômes avaient traversés le parcours sans dommage. Leigh passa devant les recrues, les examinant. Non pas pour voir si elles allaient bien, non, il le faisait juste parce qu’il aimait la sensation que cela procurait et l’effet que cela produisait. Son petit manège l’amena donc devant Alekseï et il leva un sourcil, comme mécontent. Sa petite protégée avait une égratignure, pas bien ça.

♦ Pour les 6 personnes qui ont réussi l’exercice, l’aventure continue…pour les autre, le cadet Sciflen se fera une joie de vous assigner aux travaux de bureau

Il improvisait. Il n’avait pas prévu ce qui se passait et cela était mieux. C’était quelque chose de typique chez lui, l’improvisation, l’effet de surprise. L’on ne savait jamais à quoi s’attendre avec lui et c’est bien ce qui était le problème quand on n’était pas de son côté. Il s’était avéré un sérieux atout et efficace instrument de la dominance Arkhanienne. Il décida finalement de faire un exercice de tir en espace virtuel. Ce n’était pas le même principe que la salle d’entrainement pour émeutes. La salle dans laquelle ils pénètrent était surnommée « The hole ». C’était une pièce noire où l’on ne voyait ni le début, ni la fin. Elle prenait la forme qu’on lui assignait sans que les recrues aient à porter quoique ce soit tout en incorporant son et odeur au scénario choisi. Leigh resta un instant silencieux, regardant ce qui semblait être le plafond alors que le cadet donnait les consignes. Mais rapidement Leigh l’interrompit avec un ton qui faisait toute sa réputation.

♦ Non, l’arme devra être assemblée sous feu réel, et une seule balle sera disponible à tirer. Toucher la cible et vous sortirez vainqueur de cet exercice…cadet, situation 67

« Mais monsieur, ils… »

♦ J’ai dit, situation 67, ils en sont capables

La situation 67 était la bête noire de ce programme. Un scenario catastrophe qui s’adaptait aux erreurs et au choix des participants. Il n’y avait pas de côté fixe et de nombreuses recrues étaient sortis en état de choc de cette salle à cause de cet exercice qui n’était nullement censuré. En général, l’on gardait cet exercice pour la fin de la formation. Mais Leigh comptait bien filtrer pour garder que le meilleur pour sa surprise.

« Je n’ai qu’un conseil à vous donner. Gardez votre sang froid et tirez seulement quand le temps sera propice, vider votre chargeur trop tôt et vous êtes morts, ne trouvez pas votre arme et vous êtes morts, évoluez tête baissée et vous êtes morts. Cet exercice sollicite tout ce que vous avez appris , bonne chance [/color]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•Pegasusfreak•
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 16/05/2010
Emploi : Militaire




MessageSujet: Re: I Will Not Bow   Dim 6 Fév 2011 - 22:45
Jamais encore Alekseï n'avait eu l'occasion de prouver à quelqu'un qu'elle pouvait se montrer à la hauteur de ses attentes. Toute sa vie, elle avait la nette impression qu'elle avait déçu son entourage, et ce, en permanence. Même si cela était flou et lointain, elle se doutait que cela avait commencé avec sa naissance. Sans quoi, ses parents auraient fait en sorte de passer ne serait-ce qu'un peu plus de temps avec leur fille. Apprendre à la connaître, lui enseigner les bases... Si à l'époque, elle avait pu leur demander quelque chose, c'était pourquoi ? Pourquoi se préoccupaient-ils aussi peu d'elle ? Ca malheureusement, ça resterait un des secrets de son existence, dont elle ne connaîtrait jamais la réponse. Puis, tous ces évènements qui avaient faits de sa vie ce qu'elle était devenue... Une pauvre âme à laquelle on avait arraché trop tôt son innocence, à qui on avait proféré des mensonges auxquels elle n'avait jamais su quoi répondre. Pour être tout à fait honnête, elle était même arrivée à ce point où elle se mettait à penser que tout ce qu'elle avait subit était mérité, qui ce qui lui arrivait était son châtiment pour avoir déçu tous ceux qui comptaient sur elle. Quand elle avait été adoptée par le couple Scaved, et qu'ils l'avaient pour ainsi dire vendue à des trafiquants d'armes, elle avait encore une fois pensé qu'elle le méritait. Par la suite, beaucoup d'évènements ont eu lieu, jusqu'à ce qu'elle ne se retrouve dans ce centre de formation. Sa seule chance d'échapper à la prison à vie. Oui. Toute sa misérable vie, Alekseï l'avait passée à décevoir les gens. Pour cacher un certain mal-être, la jeune femme avait décidé d'adopter cette attitude négative et désinvolte. Une carapace qu'elle s'était forgée au cours des années. Un jour, elle s'était battue avec une autre recrue, un garçon qui s'était montré un peu trop imprévisible avec elle. Ce geste déplacé qu'il avait eut, n'avait pas été sans lui rappeler sa période passée avec les trafiquants, et elle avait pour ainsi dire, réagit au quart de tour. Après ça, les cadets l'avaient emmenée voir le responsable du camp, et c'est là qu'elle avait croisé le chemin de Leigh Harper. Pour elle ne savait quelle raison, le commandant Alpha s'était personnellement occupé de son cas. Peut-être, voire même sûrement une chance pour elle, car si Jedediah avait prit l'affaire, elle aurait eu le droit à plus qu'une discussion.

Aujourd'hui, elle avait l'occasion de lui montrer qu'elle valait réellement quelque chose, de lui prouver qu'il ne s'était pas trompé sur son compte et n'avait pas fait une erreur en lui accordant sa confiance. Et ça, Alekseï comptait bien s'en montrer digne. Leigh était le seul a avoir jamais cru en elle, et elle tenait à le remercier pour ça, et le meilleur moyen d'y arriver, était de réussir ce test. C'est pour cette raison qu'elle se donna à fond sur cet exercice, bien que ça ne devait pas être suffisant pour être qualifié de parfait, mais elle faisait réellement de son mieux. Sur la dernière ligne droite, Alex s'accrocha malencontreusement l'épaule à un barbelé, mais cela ne l'arrêta pas pour autant, bien au contraire, elle redoubla d'efforts. Et, une fois le parcours terminé, elle fut soulagée qu'on vienne leur retirer leurs entraves. Son poignet et sa cheville commençaient à être douloureux. Lorsqu'au final, toutes les recrues se retrouvèrent de nouveau alignées, Leigh repassa devant eux, Alex remarqua clairement son levé de sourcil quand il passa devant elle. La jeune femme serra la mâchoire, mais resta droite. Elle s'en voulait d'être blessée, même s'il ne s'agissait que d'une égratignure.
« Pour les 6 personnes qui ont réussi l’exercice, l’aventure continue…pour les autre, le cadet Sciflen se fera une joie de vous assigner aux travaux de bureau. »
Alors que ledit cadet partait, suivit de ceux qui avaient échoués, Alekseï les suivit du regard quelques instants, avant de reporter son attention sur Leigh, qui les emmena dans la salle de tir virtuelle. Là, le cadet commença à donner des instructions quand à l'exercice, mais fut interrompu par son supérieur.
« Non, l’arme devra être assemblée sous feu réel, et une seule balle sera disponible à tirer. Toucher la cible et vous sortirez vainqueur de cet exercice…cadet, situation 67  »
Situation 67 ? Il ne s'agissait quand même pas de ce fameux 'mode' réservé pour les fins de cycle ? Celui considéré comme le plus difficile, et le plus dangereux ? En tout cas, le cadet n'avait pas l'air convaincu par cet ordre. Il essaya de faire entendre raison au commandant, mais ce dernier insista. Alex n'avait toujours entendu que des rumeurs à propos de cette fameuse situation 67. Rumeurs selon lesquelles il n'était pas rare que certaines recrues n'en ressortent en état de choc, ou elle ne savait pas encore trop quoi. Selon Leigh, ils étaient prêts à passer cette épreuve, mais Alex n'aurait su dire si c'était le cas. Cependant, elle voulait se montrer à la hauteur.
« Je n’ai qu’un conseil à vous donner. Gardez votre sang froid et tirez seulement quand le temps sera propice, vider votre chargeur trop tôt et vous êtes morts, ne trouvez pas votre arme et vous êtes morts, évoluez tête baissée et vous êtes morts. Cet exercice sollicite tout ce que vous avez appris , bonne chance  »

Ainsi, ils n'auraient le droit qu'à une seule et unique balle, et devraient eux même trouver leurs armes pour abattre la cible. Alex prit une profonde inspiration, et alla se placer. La salle fut plongée dans la pénombre la plus totale l'espace d'un instant, puis un décor se généra. Bientôt, des sons et des odeurs arrivèrent elles aussi, rendant le tout encore plus réaliste. L'endroit devint de plus en plus clair. Alex regarda autour d'elle, et vit qu'elle était seule. Chacun avait-il son propre scénario ? Ou alors commençaient-ils tout simplement à un autre point ? Enfin, dans son cas, la jeune fille se retrouvait en plein milieu d'une ruelle, et, alors qu'elle examinait les lieux, elle eut soudain une drôle d'impression. C'était comme si elle était épiée. Au loin, elle pouvait entendre des tirs, et explosions, et avait la nette impression que ça se rapprochait. Même si elle n'avait pas la moindre idée du foutu endroit où elle était tombée, elle savait qu'elle avait intérêt à bouger, et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ♦ I got this high without taking a pill, this rumor's got me way over the sun
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 01/11/2010
Localisation : Arkhane
Emploi : Superviseur de la flotte et des traversées




MessageSujet: Re: I Will Not Bow   Ven 18 Fév 2011 - 0:35
Derrière son poste d’observation Leigh suivait la progression des recrues. Il en demandait trop, sans doute, aucune d’entre elles ne pourraient réussir l’exercice, et ce n’était pas le but. Le but était de voir comment elles réagissaient dans un environnement non prévisible. Comme à chaque fois quand la situation 67 était mise en route, des équipes médicales se tenaient prête. L’on pourrait croire exagérée une telle réaction, mais ce que l’esprit croit réellement, le corps le reproduit. Cet exercice était pire qu’un jeu vidéo, car le fait de réellement sentir la douleur faisait que l’on prenait pour la réalité un exercice virtuel. Les premières victimes furent assez rapides à venir. Enfin, elles n’avaient rien, il fallait juste sortir du cauchemar. Un cauchemar personnalisé et sur mesure. Leigh se rappelait de son passage dans cette machine infernale. Il ne l’avait pas fait qu’une fois d’ailleurs, même un commandant alpha a besoin de voir en face ses pires peurs pour pouvoir les maitriser. La première fois, il n’avait pas pris au sérieux l’exercice, enfin du moins pas au début, car cela commençait comme tout exercice virtuel. Une ruelle, des bruits inquiétants. Cependant en évoluant, il s’était perdu dans ce rêve de mauvais goût. Même si le parcours pouvait être très différent suivant les personnalités, il y avait toujours le même fil rouge. Leigh avait trouvé son arme dans une mallette d’un mort habillé en postier, alors qu’il n’avait rien d’un postier. Il avait « tué » un autre candidat pour lui voler sa munition qu’il avait trouvé. Il n’était pas du genre à être partageur, sauf quand la situation la sollicitait. Sa cible quant à elle, l’avait marqué à vie. Sa pire peur de militaire était de devoir tuer un enfant, du moins quelqu’un de son âge alors. C’est exactement ce qui était arrivé. Dans son test, un kamikaze projetait de renverser le pouvoir en faisant sauter la tour Omega, entrainant ainsi toute la planète à une mort certaine. Il avait hésité, il avait tenté de le raisonner, et c’est ce qui avait causé son échec la première fois. Raconté comme cela, cela pouvait paraitre banal, mais vivre une telle situation était tout sauf un fait divers.

Son regard alla sur l’écran suivant Alekseï. Il ne pouvait le nier, il était inquiet. Certes, il avait confiance en elle et elle avait un réel potentiel, mais sachant une partie de ce qu’elle avait vécu, il craignait fortement ce qu’elle aurait à affronter comme parcours. Un signal sonore le fit quitter l’écran l’espace d’une seconde. Encore une recrue qui avait abandonnée. Cela allait plus vite que ce n’était normalement le cas, mais d’un autre côté, ils n’avaient pas terminé leur formation, ceci n’était que pour le plaisir sadique du commandant alpha. Son regard alla à nouveau sur sa protégée. Il l’encourageait à demi-voix, vivant avec elle les tensions et les hésitations, comme s’il suivait un feuilleton fort en suspens. Leigh serra les dents de nombreuses fois, voyant les erreurs de la jeune fille et ne pouvant rien faire pour l’aider. C’était étrange comme sentiment. Il tenait réellement à elle, plus qu’il n’aurait dû, et ne voulait pas la voir blessée, mais en même temps, c’était nécessaire pour qu’elle puisse bien servir et survivre. Etre un soldat et plus que cela, quelqu’un capable de réfléchir et de réfuter un ordre. Chose qu’il ne faisait habituellement jamais officiellement, il quitta le poste de contrôle et se hâta dans la salle. Il la prit dans ses bras, notamment pour la calmer, tout en murmurant que tout était fini, qu’elle était en sécurité. De telles preuves d’affection n’était pas de son genre, du moins pas dans son cadre professionnel, mais Sculen devait reprendre pied dans leur réalité et après ce qu’elle avait vécu, ce n’était pas chose aisée.

HJ : j’ai supposé que tu ferais un parcours difficile, traumatisant et que tu aurais besoin d’un calin, si cela ne te va pas, fais le moi savoir et je changerai

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

•Pegasusfreak•
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 16/05/2010
Emploi : Militaire




MessageSujet: Re: I Will Not Bow   Sam 26 Fév 2011 - 22:31
Cette ruelle n’avait à priori rien de particulier. A première vue tout du moins. En fait, c’était en s’y attardant qu’on sentait qu’il fallait se bouger, ce qu’Alekseï fit tout naturellement. Prudemment, elle longea les murs, parcouru d’autres rues, et termina sa course face à un type qui avait passé l’arme à gauche de manière un peu violente. Allongé sur le ventre, recroquevillé sur lui-même, une marre de sang sur le sol et un trou béant et ensanglanté dans le milieu du crâne. Une exécution dans les règles de l’art. Il avait pourtant l’air d’être un type tout à fait normal, vu ses vêtements. Un civil. Peut-être qu’il avait des informations nécessaires à la suite de ce test. C'est pourquoi la jeune femme se décida qu'il valait mieux le fouiller. Elle regarda dans les poches du macchabée, dans sa veste... Mais ne trouva rien de bien intéressant. La seule chose qu'il avait sur lui d'ailleurs, c'était un portefeuille. A l'intérieur, il avait ses papiers d'identité, un peu d'argent, et des photographies. Une famille. Cet homme avait une famille. Une femme, blonde, la trentaine, et un enfant. Une fillette. Âgée de quoi ? Cinq ans ? Six ? Alors dans ce cas, pourquoi ? Pourquoi avait-il été tué là, en plein milieu de la rue ? Certainement pas pour son argent, il possédait plus de cinquante crédits, ce qui n'était pas rien. Non, c'était autre chose. Après un rapide coup d'œil tout autour d'elle, la jeune fille se décida à continuer. Jusqu'à ce qu'un type aux allures d'armoire à glace ne vienne lui faire face. C'était quoi encore ça ? Une autre partie du test ? Elle lui cassait la figure, et c'en était terminé ? Mmmh. Pas sûr. Le temps qu'elle délibère, l'autre avait levé son arme, et la pointait désormais sur Alex. De justesse, elle se jeta sur le côté, et évita le coup de feu à un cheveux près. Sans plus attendre, elle l'entendit marcher dans sa direction, d'un pas lourd et traînant. Devait-elle le combattre ? Si ça se trouve, il était uniquement là pour la ralentir, et l'empêcher d'accomplir sa vraie mission. A côté de ça, il avait une arme, et si elle réussissait à s'en emparer, ça lui serait d'un grand secours. La jeune recrue ramassa une barre de métal qui traînait, et c'est sans attendre qu'elle attaqua l'autre dès qu'il fut à proximité. Seulement il réussi à parer avec son arme, et s'engagea alors un combat acharné. Elle ne savait pas qui il était, ni pourquoi il avait commencé à l'attaquer, mais elle devait défendre sa vie. Le type contre qui elle se battait faisait au moins deux fois sa taille, et c'est sans grand ménagement qu'elle fut projetée contre le mur de pierre, maintenue à une bonne distance du sol, par l'autre qui serrait sa gorge de plus en plus fort. Elle suffoquait, et se débattait tant bien que mal. Les coups qu'elle donnait semblaient sans effet contre lui, et ça commençait sérieusement à la faire paniquer. Alors que d'une main, il tenait toujours le cou de la jeune femme, de l'autre, il pointa son arme directement sur sa tête, prêt à appuyer sur la gâchette. Dans un élan de désespoir, Alex asséna de grands coups de pieds dans le ventre de l'homme, et il du la lâcher suite à un qui fut particulièrement bien placé. L'Arkhanienne tomba à genoux par terre, et repris son souffle tant bien que mal. Mais il n'était pas temps de se reposer, loin de là. Son ennemi semblait avoir rapidement repris du poil de la bête, et fonçait déjà sur elle. Plus déterminée que jamais, Alekseï subit l'impact qui l'envoya contre le mur. Elle et le géant continuèrent à se battre encore et encore, jusqu'à ce qu'elle réussisse à le mettre à terre après lui avoir brisé net un genoux. Elle lui asséna un violent coup dans la mâchoire, et il s'écroula, mort. Après vérification de l'arme, il ne restait plus de munition. Merde. En fouillant le corps, elle n'en trouva qu'une, celle qui devrait l'aider à sortir de cet endroit, son salut. Puis, alors qu'elle continuait de fouiller, elle entendit des voix. Des gens approchaient. Si elle ne voulait pas avoir de problèmes, mieux valait qu'elle ne reste pas dans les parages. Ramassant son gain, elle s'éloigna dans la ruelle adjacente, s'assurant au passage de ne pas avoir été suivie.
A la sortie de la ruelle, elle constata qu'elle venait d'arriver devant l'école élémentaire du centre d'Arkhane. Sauf que visiblement, quelque chose ne tournait pas rond. Toutes les fenêtres du bâtiments étaient fermées, et on ne pouvait voir à l'intérieur. De plus, devant les grilles, les autorités empêchaient des parents affolés d'entrer à l'intérieur du bâtiment. Des équipes armées se tenaient prêtes à intervenir en cas de nécessité. Alors qu'elle s'approchait, elle entendit les journalistes parler d'une attaque terroriste à l'intérieur de l'école, avec la plupart des enfants, et de leurs instituteurs retenus en otage. L'objet de revendication des terroristes ? Des militants pseudo pacifiques contre la guerre et les armes. Non mais vraiment. Qui croyaient-ils convaincre en agissant de la sorte ? D'après les dernières informations que la jeune femme avait pu récupérer, il s'agissait d'un couple qui était arrivé le matin même, accompagnés d'une fillette. Ils étaient entrés, comme tous parents normaux, et alors que la sonnerie retentissait à peine, avaient menacés de tout faire exploser s'ils ne parlaient pas à un représentant du gouvernement. Chose encore plus effroyable, il semblerait que lesdits explosifs, étaient fixés à la petite fille qui était arrivée avec eux. Comment ? Comment des personnes pouvaient-elles seulement envisager de faire subir ça à une enfant. D'une manière étonnamment facile, elle réussi à pénétrer à l'intérieur de l'école. Elle ne savait pourquoi, mais elle se sentait attirée par cet endroit. C'était là que se trouvait sa 'tâche à accomplir'. Tout en restant prudente, elle avança dans les couloirs plongés dans la pénombre. Tout en continuant son chemin, elle entendit des gémissements, des pleurs. Cela provenait d'une salle placée un peu plus loin. Doucement, elle s'approcha, et là... Là elle les vit. Tous. Les enfants et leurs instituteurs. Certains étaient morts, d'autres encore en vie, mais tellement terrifiés qu'ils n'osaient bouger. Il n'y avait aucun signe des terroristes. C'était louche. Au centre de la pièce, se trouvait une fillette. La fillette qu'elle avait pu voir dans le portefeuille de cet homme. Elle était debout, le regard vide de toute émotion, et pourtant, les larmes coulaient à flot sur son visage. Autour d'elle, un dispositif aux allures complexes était branché. Une bombe. La pire qui soit. L'objet était littéralement 'attaché' à l'enfant, certains câbles reliés aux systèmes vitaux de la personne qui la portait. Cet engin de malheur était destiné à ne pas être enlevé. Si la personne s'affolait, la machine le détectait, et dépassé un certain seuil de battements cardiaques, c'était la fin. Le seul moyen connu pour stopper ce genre de chose rapidement et sans trop de danger, c'était de tuer son porteur, pour ensuite la désactiver manuellement, comme une bombe classique. Elle ne pourrait jamais. Pas comme ça. Un peu plus loin dans les couloirs, elle entendit des éclats de voix. Les terroristes étaient toujours dans le bâtiments, et tentaient de négocier leurs conditions. S'ils trouvaient la jeune femme ici, ils activeraient la bombe sans poser de question, et c'est bien pour ça qu'elle devait agir au plus vite. Tuer l'enfant, et les empêcher d'utiliser cette bombe pour tuer ceux qui étaient encore là ? Ou alors hésiter et perdre toute chance de sauver ces personnes. Lentement, elle leva son arme, et la pointa sur la petite. Elle tremblait, beaucoup. Elle en était même arrivé à se mordre la lèvre inférieure jusqu'à la faire saigner. Dans un ultime murmure où elle demandait pardon à cette petite fille... Elle appuya sur la gâchette, et la détonation sembla retentir encore et encore. Devant elle, la fillette tomba à la renverse, morte. Anéantie par ce qu'elle venait de faire, par l'abomination de l'acte qu'elle venait de commettre, Alex s'effondra, lâchant son arme par la même occasion. Elle rampa vers le cadavre de sa victime, et entreprit de désamorcer la bombe, comme elle avait pu le voir en cours. Alors qu'elle arrachait le fil adéquat, tout s'effaça, et elle se retrouva dans le même endroit qu'au début du test. Ses larmes continuaient de couler. Comment avait-elle pu abattre une gamine ? Certes, en agissant de la sorte, elle avait empêché la bombe d'exploser, mais à quel prix ? Prendre une vie était une chose. Mais prendre celle de quelqu'un qui n'avait pas encore eu le temps de vivre, c'était impardonnable. Bientôt, Leigh vint la rejoindre. Si seulement il savait à quel point sa présence en cet instant précis la rassurait. Si seulement il savait comme elle s'en voulait. Il ne cessait de répéter que tout allait bien, que tout était terminé. Et Alex elle, bafouillait « Je l'ai tuée. Je n'ai pas pu la sauver. » inlassablement. Elle était à bout. Elle ne comprenait plus rien. Tout ce qu'elle voulait, c'était crier. Sortir d'ici, et se mettre à hurler de toutes ses forces. Dans son esprit, elle voyait encore la manière dont cette fille l'avait fixée alors qu'elle pointait son arme sur elle. Un regard qu'elle n'oubliera sans doute jamais, même si elle était fausse.


[Hj ; bon j'avais pas tellement d'idée quant au parcours qu'elle aurait pu faire, donc c'est pas super ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ♦ I got this high without taking a pill, this rumor's got me way over the sun
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 01/11/2010
Localisation : Arkhane
Emploi : Superviseur de la flotte et des traversées




MessageSujet: Re: I Will Not Bow   Ven 29 Avr 2011 - 23:00

♦ Je sais….Je sais murmura le militaire

Il entraina la jeune recrue vers un endroit plus intime, question de fierté pour tous les deux. Il valait mieux que ses collègues ne sachent pas qu’il tenait à cette jeune femme et les co-recrues étaient bien plus heureuses et pacifiques envers Alex en ignorant sa position par rapport à Leigh. Il la garda contre lui. Un contact réconfortant et régulier. Une main qui passe régulièrement sur son dos, comme le ferait un père. Il était allé trop loin sur ce coup-ci, il le savait. Mais jamais il n’aurait pensé que Sculen irait jusqu’au bout de l’exercice, cela le rendait fier d’elle et en même temps cela l’inquiétait. D’un autre côté, il ne regrettait rien. Cela lui permettait de voir qu’elle était prête pour son idée, prête à aller avec lui sur le terrain.

Il aurait aimé que quelqu’un le prenne ainsi par la main, enfin par la main, façon de parler. Lui n’avait pas eu de mentor, il avait testé, joué avec le feu et finalement réussi ses coups. Self-teaching comme il le dise. Mais quand on n’a pas de parents, on aimerait toujours en avoir. Il la laissa quelques instants dans un silence non oppressant. Cet épisode lui rappela sa propre expérience.

♦ Personne ne sait ce que la machine amène… la première fois que j’y suis passé, j’y étais préparé, mais je n’ai jamais vu venir ce que j’ai dû faire…

Il s’humecta les lèvres. Il y avait des rumeurs concernant Harper, sur le fait qu’il y avait eu une miss Harper qui aurait été un traitre. Cette information n’avait jamais été confirmée par Leigh, ni par ses supérieur et bien qu’elle était connue de tous, elle avait perdu de sa force véridique, l’on y croyait pas trop.

♦ Le scénario avait choisi que je devais tuer ma fiancée…car elle était une traitre à notre Etat et comptait faire exploser un complexe Omega destiné à la formation des jeunes enfants…

Il lui releva le menton, prenant un contact visuel avec elle. Il avait un regard magnifique, profond, sincère. (avis de la joueuse ahem) Un sourire peint sur ses lèvres, il poursuit.

♦ Tu as fait ce pour quoi tu as été entrainé, tu as protégé l’Etat. Avec le temps tu arriveras à réduire cet enfant à un terroriste, à ne plus voir son visage, à ne plus l’entendre. Notre métier n’est pas simple, et malheureusement le prochain événement dramatique remplacera celui-ci

Il se leva.

♦ Prends contact avec un confident ( mot arkhanien pour psy) si tu en éprouves le besoin, je te laisse, quand tu seras prête, rejoins moi sur l’aire d’entrainement

Il quitta la pièce. Après avoir récupéré les enregistrements et avoir bien fait comprendre au cadet qu’il devait oublier ce qu’il avait vu, il sélectionna encore 2 recrues qu’il invita à le rejoindre au même point de rendez-vous. Quelques temps après il vit arriver les 3 recrues sélectionnées et une fois alignées, il prit la parole

♦ Vous vous êtes démarqués des autres, par votre agilité, votre capacité d’innovation, de survie et votre travail stratégique…bientôt une mission mixte sera lancée entre arkhaniens et atlantes, vous êtes sans savoir que nos conseillers prônent une collaboration avec nos invités. Cette mission aura pour but d’aider une planète alliée commune. J’ai convaincu Caleb d’amener avec moi l’un d’entre vous… je ne peux qu’en prendre un, vous avez tous les 3 un grand potentiel dans notre armée et votre nom ne sera pas oublié…recrue Sculen…veuillez avancer

Il eut un silence avant de finalement poursuivre.

♦ Vous m’accompagnerez dans cette mission…excellent travail…vous passerez les jours précédents la mission dans le centre des officiers …prenez vos affaires, un cadet viendra vous chercher…pour les autres, vous pouvez disposer

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

..................................

..................................




MessageSujet: Re: I Will Not Bow   
Revenir en haut Aller en bas
 

I Will Not Bow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pegasus' Mystery :: [A]rkhana :: Territoires confédérés :: Scirocco :: Darkos :: Centre militaire :: Complexe d'entrainement-