AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GroupesGroupes  MembresMembres  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 — Lexi A. Brodeur. || Finish !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Ven 29 Oct 2010 - 22:09



Lexi A. Brodeur
• Française - Australienne.
• 14 Février 1990.
• Paris.
• Informaticienne.



Emotionally Speaking
Énergique ; La jeune demoiselle a toujours été une boule d’énergie ambulante. Elle n’est pas capable de rester assise ( ou debout ) à ne rien faire. Quand je dis « ne rien faire », c’est vraiment ne rien faire… être assise devant son ordinateur à essayer de pirater le serveur du SGC, c’est du boulot, mais rester assise à parler à un psychologue, ça c’est ne rien foutre. Donc, il n’était pas rare de voir la belle Lexi, lorsqu’elle était encore sur Terre, être dans un party une soirée, le lendemain matin relaxer en écoutant un bon film et le soir même la voir essayer comme une folle ( et réussir ) à pirater le serveur du SGC.

Intelligente ; Lexi est extrêmement intelligente. Tout ce qu’elle connait sur l’informatique, elle l’apprit toute seule et avec l’aide de plusieurs sites qui expliquent à peu près tout et n’importe quoi sur le piratage. Elle n’a eu besoin de l’aide de personne pour obtenir tout les résultats qu’elle a eu.

Impulsive ; Son impulsivité se manifeste beaucoup plus sur les décisions irréfléchis qu’elle prend que par son côté violent. Il faut aussi dire qu’elle n’est pas violente pour deux sous alors … bref. Lexi est très souvent le genre de fille qui fait tout sur un coup de tête. Elle ne réfléchit que très peu aux conséquences de ses actes, mais elle est toujours prête à les accepter.

Joyeuse ; Elle ne voit pas nécessairement la vie en rose et elle n’est peut-être pas toujours de bonne humeur, mais la demoiselle est de nature joyeuse. Il est plutôt rare qu’on la voit sans un sourire d’accrocher aux lèvres.

Déterminée & Têtue ;
Lexi est extrêmement déterminée. Quand elle se fixe un objectif, elle va tout faire pour l’atteindre. Bien sur, elle n’est pas folle au point de se donner un objectif tout à fait irréaliste selon les moyens qu’elle possède. Sauf que si quelqu’un lui dit qu’elle est folle de faire quelque chose, alors qu’elle se croit capable de réussir ; Lexi va être assez têtue et va continuer sur sa lancé.


I Have a Story to tell

Part I.

    « J’arrive ! oh … mais on se calme… » ajoutai-je plus pour moi-même que pour la personne qui se trouvait de l’autre côté de la porte.

Je descendis les escaliers à toute vitesse parce que je sentais bien que la personne allait s’impatienter si je ne me dépêchais pas à répondre. Je jetai un coup d’œil à la fenêtre pour y voir trois hommes en uniforme militaire qui attendaient sur le porche de la maison. Je fini par leur ouvrir la porte, mais juste assez pour que mon corps bloque l’entrée.

    « Bonjour … Heumm … Je peux vous aider ? »

Je n’étais pas super à l’aise devant ces trois hommes. Je me trouvais quand même en pyjama qui se constituait d’un short court et d’une camisole rose. Il était peut-être 1 heure de l’après-midi, mais je venais à peine de me réveiller. C’est ça qui arrive quand on fait la fête toute la nuit.

    « Je voudrais parler à mademoiselle Brodeur. » me dit le militaire du milieu.

    « Moi-même, mais que me vaut une visite de l’armée ? »

J’étais de plus en plus soupçonneuse. Je ne comprenais pas ce qui se passait, ni ce qui me rendait assez spéciale pour obtenir une visite de l’armée Américaine en plein milieu de l’Australie.

    « Nous vous donnons un choix. Vous nous suivez ou vous suivrez la police qui attend au bord de la rue. »

C’est quoi cet ultimatum ? Je viens tout juste de me lever et il faut dire que je ne comprends absolument rien à ce qu’on me raconte. Je lançai un regard interrogateur aux militaires qui voulait en dire long sur le fait que je ne savais pas de quoi il parlait.

    « Expliquez-moi donc, un peu, pourquoi vous me mettez face à un tel choix. »

    « Vous avez le choix de nous suivre et vous saurez au courant de tout, en plus de ce que vous avez déjà lu ou vous êtes arrêtées pour piratage informatique de serveurs gouvernementaux Américains. »

    «Laissez-moi m’habiller et je vous suis. »

Pendant que je leur ouvrais la porte, je me disais que j’étais vraiment dans la merde. Je les laissai seuls dans le hall d’entré, alors que je montais les marches quatre à quatre pour rejoindre ma chambre. Je me dirigeai vers mon garde-robe et pris rapidement une camisole noire avec une chemise carreauté turquoise à manche trois quart avec un veston gris noir, lui aussi à manche trois quart. Je traversai la chambre en vitesse pour aller prendre une paire de short courte qui se trouvait sur un de mes bureaux puisqu’ils venaient d’être laver. Je fini de m’habiller et j’attrapai une paire de ballerine au passage, tout en prenant soin de prendre mon ordinateur portable. Je suis sur que ça les intéresserait.

Quand je descendis pour rejoindre mes chers militaires, en un rien de temps je me retrouvai totalement ailleurs. Les murs étaient maintenant en métal ou en je sais pas quoi qui y ressemble.

    « Heumm … On est où au juste ?? »

    « Suivez nous mademoiselle. »

Je ne comprenais absolument rien à ce qui m’arrivait à ce moment là. J’essayais de comprendre, mais je ne voyais pas ce que ça pouvait bien être jusqu’à ce que je voie l’insigne d’un membre du personnel …

Part II.

    « Super ! Une visite chez le médecin. Vous savez que ça fait des mois que je veux voir le mien ? »

    « C’est uniquement pour vérifier que vous ne possédez aucune maladie et que tout va bien » me dit le docteur qui se tenait tranquillement devant moi.


Malheureusement pour moi, j’allais surement avoir un dossier médical plutôt épais. C’est vrai ! Toutes les fois où je me suis cassée la gueule, ça fait quelque peu épaissir un dossier. On me demanda de m’asseoir sur un des lits et d’enlever mon veston et ma chemise pour n’être uniquement qu’en camisole.

    « D’où vous viens la cicatrice que vous avez sur l’omoplate droite ? »

    « Oh … ça … L’année dernière, j’ai eu un accident de surf et la force des vagues me projetais toujours vers le fond et j’ai fini par me cogner contre une roche plutôt pointue. » dis-je au médecin qui prenait tout en note d’un air un peu penseur.


Après une vingtaine de minutes d’inspection, on me transféra de salle et on me demande de m’étendre sous une espèce de scanner. Ce que je fis comme une gentille petite fille. Ce n’est pas mon style d’obéir ainsi, mais bon, je ne veux pas avoir plus de problème que j’en ai déjà …

    « C’est quoi cette radioactivité qu’elle possède partout dans son corps ? »


Le médecin parlait tout bas, comme pour ne pas m’alerter, mais en fin de compte, j’ai tout entendu. Je n’étais pas tellement surprise qu’il sorte un truc du genre parce que je savais déjà d’où elle provenait et je n’étais pas super inquiète de ça.

    « Je ne suis pas un genre de super héro. Ne vous inquiétez pas pour ça. En fait, je viens tout juste de terminer des traitements de chimiothérapie. J’avais un ostéosarcome ou peut-être que je l’ai encore … C’est à vous de me le dire… »


En un rien de temps, je viens le médecin atterrir devant son écran pour voir ce que le scan disait. J’avais un peu peur de ce qu’il pouvait me dire, mais bon… j’aurais un moyen plutôt rapide de savoir si j’en étais débarrassé pour de bon. Il finit par m’annoncer, après une très longue attente, que j’étais débarrassée de toutes traces de cancer. Ce que j’étais contente !

Plus tard, il continua de faire une examinassions de mon scan et il finit par découvrir deux fractures. Une qui se trouvait à la hauteur de mon poignet gauche et l’autre se trouvait à la cheville droite. Pour mon dossier je dus lui dire d’où elle provenait.

    « À l’âge de quinze ans, quand j’étais encore en France, j’ai fait un faux mouvement sur la poutre à la gymnastique et je me suis carrément cassé la gueule. Je me suis brisée la cheville en atterrissant sur la poutre et le poignet en essayant de ne pas me faire mal en tombant sur le sol. C’était plutôt habituel que je me casse la gueule ainsi… »


Part III.

Je me trouvais dans une salle d’interrogatoire depuis plus d’une heure. Chaque fois que je demandais quand est-ce que j’allais pouvoir sortir de cette pièce, on me répondait que je devais attendre encore un peu. Seulement, je commençais un peu en a avoir marre d’attendre. Les heures passaient et je m’emmerdais totalement toute seule. Un homme en costume cravate fini par entrer dans la pièce au bout de 3 bonnes heures d’attente. Ce qu’il était temps ! Il apportait avec lui une pile de feuille et de dossier. Je me demandais comment il était capable de tout transporter avec lui. Quand il s’assit devant moi, il me regarda dans les yeux et commença un véritable interrogatoire.

    « Votre nom complet, votre date de naissance, votre lieu de naissance s’il-vous-plait. »

    « Lexi Azcadélia Brodeur, née le 14 février 1990 à Paris en France. » lui dis-je d’un ton aussi mécanique que celui qu’il avait utilisé. J’avais hâte de voir quelles autres questions il me réservait.

    « Pourquoi est-ce que vous vivez maintenant en Australie dans ce cas ? »

Oh my god ! Il venait de poser la plus grosse question qu’il pouvait me poser. Je ne savais pas tellement quoi je pouvais y répondre …

    « Ma mère était Française et mon père était Australien. J’avais 15 ans quand ma mère et ma sœur jumelle ont eu un accident d’automobile. Elles sont mortes sur le coup et je suis devenue orpheline. Donc pour ne pas atterrir dans une famille d’accueille, je suis partie à la recherche de mon père. C’est à l’âge de 16 ans que je l’ai retrouvé et que j’ai pu aménager avec lui à Sidney en Australie. »

Je le regardai prendre en note tout ce que je lui disais. Je n’aimais pas tellement être mise à nue comme il le faisait avec moi en ce moment. Je n’avais que rarement parlé de ce qui m’avait forcé à déménager en Australie parce que je détestais la sensation que cela me faisait. Il me tira de mes rêveries quand il me posa sa prochaine question qui me fit comprendre pourquoi on me faisait patienter ici depuis pratiquement 3 ou 4 heures.

    « Comment avez-vous réussi à vous infiltrer dans le système du SGC ? »

    « Si je le disais, je n’aurais plus rien de bien intéressant à vos yeux. »

Il n’avait pas l’air super content de ma réponse. Il faut dire que cela faisait surement des heures que je me trouvais dans cette pièce et que j’en avais un peu marre.

    « Où avez-vous appris toutes les techniques qui vous ont permis de vous infiltrer dans nos serveurs ? »

    « Facile … Sur internet ! Je vais même pas à l’université et j’ai jamais pris aucun cours en informatique. J’ai tout appris par moi-même et grâce à certain site internet qui explique très bien. »

    « Est-ce que vous avez parlez du SGC à quelqu’un ? »

    « Heum … J’en ai parlé à mon père, mais il ne m’a pas cru. Il était sur que je disais que des conneries. Mais bon, je le comprends quand on voit un serveur qui décrit tout plein de bestiole et qui dit que le voyage entre plusieurs planètes est possible. Sinon, j’en ai parlé à personne d’autre… »

    « Est-ce que tu as publié des informations, trouvés dans nos serveurs, sur un quelconque sites internet ? »

    « Regarde moi bien le grand ! Est-ce que j’ai le gout de passer pour une folle ? Non ! Donc, penses-tu vraiment que j’aurais été assez conne pour faire ce que tu me demandes ? Non ! … Bef… Je commence vraiment à en avoir assez. Quand est-ce que vous allez arrêter de me poser des questions stupides. »

    « On veut simplement s’assurer que vous n’avez rien divulgué. »

Le monsieur fini par sortir de la salle en me laissant assise sur ma chaise. Il y avait un militaire qui se tenait bien droit à côté de la porte. Comme si j’allais essayer de sortir …. Non, mais, ils me prennent vraiment pour une conne. Je suis pas assez folle pour essayer de m’enfuir… Bref … Je dus attendre une bonne vingtaine de minutes avant que quelqu’un entre dans la pièce.. L’homme déposa un ordinateur devant moi.

    « L’ordinateur n’est pas branché sur le réseau. Trouve un moyen de te connecter au réseau et à t’infiltrer dans l’ordinateur du général. »

    « Heumm … Okaie … »

La personne qui venait tout juste d’entrer, ressortait déjà. Je me retrouvais donc avec un ordinateur, qui n’était bien sur pas le mien, a essayé de pirater un serveur que je connaissais très bien. A peine ai-je ouvert l’ordinateur, je compris qu’ils l’avaient crypté et que je devais premièrement avoir accès à l’ordi. C’était donc ça la pogne…

Le problème était que le cryptage était vraiment complexe, mais il avait crypté le serveur d’une manière similaire, donc je ne devrais pas avoir trop de problème. Après une bonne heure je commençais à désespérer, mais je finis par être récompensé pour mon acharnement quand j’eu enfin accès au contenue de l’ordinateur.

Bon… Maintenant je devais m’attaquer au piratage du serveur de la base. Espérons que leur informaticien n’y ait pas apporté de changement. Quand je commençais à travailler à mon infiltrement, je compris qu’il n’y avait aucun changement dans leur manière de crypter leur serveur. Je n’eu besoin que d’une petite heure, contrairement à la semaine complète que j’y avais consacré la première fois, à m’infiltrer dans leur serveur. Ça ne me prit que 15 minutes avant d’arriver dans l’ordinateur du général. C’était totalement stupide comme demande mais bon … Je pris quelques dispositions pour faire en sorte que la prochaine fois que le général ouvrirait son ordinateur, il pourrait lire en gros sur son écran ; Ich bin am besten...


Try Me Baby

Après l’arrivée de militaires américains chez moi, en Australie, l’examen médical que l’on me fit passer, l’interrogatoire d’un homme chauve ainsi que l’épreuve informatique, voila que l’on me faisait rencontrer un homme en costume cravate noir, qui au bout de quelques minutes, se révéla à être un psychologue. Je commençais à en avoir un peu marre de me faire poser tout plein de questions. Surtout qu’elles revenaient à peu près toujours au même. J’avais juste hâte que l’on me dise ce qui allait se passer avec moi, on n’allait surement pas me relâcher tout de suite vue le nombre de truc que je savais. Seulement j’en savais beaucoup plus que je ne voulais le laisser croire …

    « J’ai appris que vous aviez perdu votre mère et votre sœur jumelle alors que vous aviez 15 ans. Comment est-ce que vous avez réagis à la nouvelle ? »

C’était donc pour ça que l’on me faisait rencontrer un psychologue. L’armée voulait être sur et certaine que je n’étais pas devenue folle après la mort de ma mère et ma sœur. Ce qu’ils peuvent être con ! Il y a une centaine de gens qui meurent chaque jour, mais leurs proches ne deviennent pas fous … Ils sont en deuils. Je finis par me sortir de mes pensées quand je vis que le « man in black » commençait à s’impatienter …

    « Oh … Mais très bien … J’étais super heureuse que ma mère et ma petite sœur crève… » Lui dis-je d’un air dégouté. Je laissai un silence pesant plané entre nous deux pendant quelques secondes avant de me reprendre. « C’est quoi cette question stupide ? Bien sur, que j’ai mal réagis ! J’ai même eu beaucoup de difficulté à m’habitué à leur disparition au départ. Comme tout le monde, j’ai du faire mon deuil, j’ai pleuré, crié, j’ai même prié pour que l’on me les rendent… mais rien à faire elles étaient parties pour toujours. »

    « Vous nous avez dit plu tôt que vous aviez passez un an à la recherche de votre père… Qu’avez-vous fait durant cette année là ? »

    « Une autre question stupide puisque vous y répondez vous-même mon cher … J’ai cherché mon père … Bien sur, pour ça, j’ai du me sauver des services d’adoptions et tout, mais je me suis bien débrouillée toute seule. »

Maintenant, j’avais le choix … Soit je l’emmerdais avec la version longue, mais qui allait beaucoup plus m’amuser ou je m’emmerdais moi-même en lui racontant la version courte de mon histoire … Après mure réflexion, pourquoi pas s’amuser un tout petit peu au dépend des autres bien sur …

    « Donc, pendant toute cette année là, je me suis cachée… Je n’avais pas d’autre choix que de me cacher pour ne pas me faire attraper par les services d’adoptions ou la police. Les premiers mois, je me cachais le jour, je me baladais dans la rue, je passais des heures au centre commercial, je perdais mon temps dans les cybercafés et la nuit, je revenais dans l’appartement dans lequel j’avais toujours vécu. J’avais un peu de mal à m’en séparer, je ne savais pas tellement où je pourrais aller d’autre, je ne connaissais que cet endroit comme refuge. J’ai donc continué de payer le loyer, l’électricité, l’eau, la télé, le téléphone et l’internet.

    Au bout d’environ 2 mois, j’ai trouvé une lettre dans les trucs de ma mère. Elle provenait de l’Australie et elle était adressée à ma mère. Je pris la peine de l’ouvrir et de lire son contenue. C’est là que je compris que l’homme qui avait écrit la lettre devait surement être mon père. C’est à ce moment là que j’ai commencé à me familiariser avec l’informatique et le piratage. J’ai pris tous les moyens qui se trouvaient à ma disposition pour retrouver mon père. J’ai passé des moins à m’améliorer en informatique à essayer de trouver ne serais-ce qu’une simple trace de mon père. Parce qu’au fil des recherches, j’ai bien compris qu’il était mon géniteur et peut-être qu’il voudrait connaitre l’une de ses filles.

    Je commençais justement à désespérer quand je trouvai une toute petite trace de mon père. Il se trouvait quelque part à Sidney en Australie. Maintenant, que j’avais trouvé à peu près où il se trouvait, je devais absolument en trouver plus pour savoir exactement où il se cachait. Pour ça, je devais me rendre sur place. J’ai donc pris un billet d’avion pour le pays des kangourous. Étrangement, j’ai pas eu trop de mal à passer la frontière. Surement que l’on avait arrêté les recherches. »

Je tendis la main vers la bouteille d’eau qui se trouvait sur la petite table en bois juste à côté de mon fauteuil en cuir. Je pris quelques gorgées pour me désaltérer et le « man in black » en profita pour me poser une série de questions …. C’est pour ça qu’ils m’énervent les psychologues, ils sont toujours là à poser des questions, à essayer de trouver ce qui ne va pas. Merde ! J’ai pas le gout de me faire analyser dans toutes les paroles que je dis.

    « Comment est-ce que vous avez fait pour payer tous les comptes ? Est-ce que vous travailliez ? Est-ce que vous avez déjà failli vous faire attraper par les services d’adoptions ? Comment avez-vous fait pour vous procurer un passe port puisqu’il faut une autorisation parentale ? … »

    « STOP ! » si je ne l’avais pas interrompu tout de suite, il aurait continué ainsi pendant des heures … J’en étais certaine. Et comme je n’avais pas tellement envie de répondre à ses questions et que je voulais m’amuser le plus que je pouvais, j’ai décidé de répondre des conneries. « Je ne sais pas si le travaille que je faisais était à déclarer au impot, mais bon … Je me prostituais pour payer mes comptes. Non, ils sont juste trop bêtes pour penser que je n’irais pas chez moi le jour et que je ne demanderais pas au propriétaire de ne pas dire que je payais encore le loyer. Pour ce qui est du passe port, je suis assez intelligente pour m’en créer un vrai. Bien sur, en Europe, le passe port électronique est de plus en plus en vogue, mais bon, ceux en papier fonctionne encore… »


Je voyais le psychologue prendre en note tout ce que je disais. Ce qu’il pouvait être stupide ce mec. Je me retenais pour ne pas avoir le fou rire tellement c’était stupide ce que je disais. Espérons que pour mon amusement personnel, il ait tout gobé. Je repris une gorgée d’eau avant de recommencer à raconter mon histoire.

    « Donc, comme je le disais, je me suis acheté un billet d’avion en direction du continent australien. Tout cela en espérant que j’aurais la chance de retrouver mon père biologique. Après plusieurs heures de vols, j’eue la chance d’atterrir et de me mettre à la recherche, presque immédiatement, de mon père. Je me suis loué une chambre d’hôtel et avec mon ordinateur, j’ai commencé à pirater tous les serveurs que je pouvais pour essayer de trouver mon père. C’est pour ça que j’ai réussi à pirater le votre… j’avais déjà de l’expérience.

    Puis, un soir, je l’ai retrouvé. Il était dans un restaurant. Je l’ai reconnu parce qu’il me faisait étrangement pensé à ma sœur jumelle et j’avais déjà vue une vieille photo de lui dans les affaires de ma mère. Je suis sur que vous pensez que je dois aussi lui ressembler, mais non. Même si ma jumelle et moi étions identiques, je ressemblais plus à notre mère et Laurence à notre père. Tout ça pour dire, que je n’ai pas eu le courage d’aller lui parler, mais comme je n’arrêtais pas de le regarder, il est venu me voir.

    J’eue besoin de toute la soirée pour le convaincre que j’étais sa fille biologique. Bien sur, ce ne fut pas super facile puisque je n’avais pas de preuve quelconque sous la main, comme par exemple, mon certificat de naissance. Mais bon, avec tout ce que je savais à propos de ma mère et de tout ce que j’avais découvert depuis qu’elle était décédée, j’ai réussi à le convaincre. À la fin de la soirée, nous sommes repartis chacun de notre côté … »


    « Mais s’il savait que vous étiez sa fille, pourquoi vous n’êtes pas repartis ensemble ? » m’interrompis l’homme en costume cravate.

    « Non mais ! … Ce que vous pouvez être mal polis parfois. Je suis en train de parler, donc ne me coupez pas la parole, merci …» lui dis-je d’un air outré. En fait, je riais plus en mon fort intérieur, mais bon, je faisais en sorte de ne pas le démontrer. En plus, je n’avais pas trop l’intention de répondre à sa question puisqu’elle était réellement ignorante. Non, mais qui accepterais de ramener chez lui un parfait inconnu qui se dit être son enfant. Heum… Persone ! « Ce n’est qu’après un mois, que j’aménageai chez mon père. Pendant ce mois-là, nous avons appris à nous connaitre. Je lui ai parlé de la mort de ma mère, de ma sœur jumelle et ce qui m’avais poussé à venir le rencontrer. Il comprit au fur et à mesure que lorsque j’avais une idée en tête, je faisais tout en mon pouvoir pour qu’elle se réalise. Quand j’ai aménagé chez mon père, j’ai demandé la citoyenneté Australienne et j’ai commencé à refaire ma vie dans cette nouvelle ville. »


I Have a Story to tell

Acteur/Actrice : Dianna Agron
Comment avez-vous connu le forum? Par pur hasard .. Partenariat qui mène à un autre et ensuite à un autre .... =P
Quels sont vos premières impressions? J'aime beaucoup ! même si c'est un peu sombre ...
Code du règlement: i'm just sayin'
Quelque chose à ajouter? OUI ! J'aurais besoin de plus d'une semaine pour faire ma superbe fiche. =D Je suis au Cégep en ce moment & je n'aurai jamais assez d'une semaine pour faire ma fiche ... À moins que je devienne un vampire, donc que j'arrête de dormir et de tout faire super rapidement pour y arriver ... Autre truc, je dis toujours tout plein de connerie ... XD
Revenir en haut Aller en bas

Psychopathic Thinker
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 301
Date d'inscription : 12/05/2010
Localisation : Pegase.
Emploi : Commandant de l'Argos 012.




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Ven 29 Oct 2010 - 22:13
Dianne Agron, je dis oui. Française et Australienne, je plussoie. Bienvenue mortelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ThE GaMe Is On
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 5526
Date d'inscription : 13/07/2006
Localisation : Atlantis
Emploi : Leader d'Atlantis




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Ven 29 Oct 2010 - 22:16
Bienvenue Lexi, le hasard fait bien les choses XD Ne t'inquiète pas pour ta fiche, personne ne te volera ta place parmi nous, tonon John y veillera ^^ Tant que tu me fais une belle fiche, moi je suis content XD Question , est-ce que tu suis Ray William Johnson?

_________________

    And it's coming closer ■ Driven by the strangled vein, showing no mercy I do it again. Open up your eye, you keep on crying, baby. I’ll bleed you dry. The skies are blinking at me. I see a storm bubbling up from the sea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Ven 29 Oct 2010 - 22:23
Wahou une superbe Fiche !!!

J'attends avec impatience !

Bienvenue à toi au fait, et ne t'en fais pas pour les conneries, on en dit tous .
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Ven 29 Oct 2010 - 23:23
      Merci tout le monde !
      Ça fait étrange ... Il y a beaucoup de mec sur ce forum . =D

      Merci Tonton John de me garder mon perso le temps que je finisse ma fiche ! =D

      && Pour les conneries, je suis surement pire que les autres ... Étant Québécoise, j'ai souvent un humour et un langage particulier . Donc, si vous ne comprenez pas ce que je dis, dites le moi ! =P

      John Sheppard a écrit:
      est-ce que tu suis Ray William Johnson?

      Je comprend absolument pas ce que tu veux dire .. XD
Revenir en haut Aller en bas

Adminy SexyBitchy Me
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 24/05/2009
Localisation : Cité d'Atlantis
Emploi : Militaire




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Sam 30 Oct 2010 - 2:46
Citation :
Pour les conneries, je suis surement pire que les autres ... Étant Québécoise, j'ai souvent un humour et un langage particulier .
OHHHHHHH! Amie, amie, amie! (bah quoi je suis Québecois moi aussi mdr)

En passant: Bienvenido cocotte

_________________

    ي ALWAYS, known in, all my time, A little left of center now Reflect as I realize, That all I need is to find the middle pillar path to sit like the sun by a star in the sky and just be. Sinners, casting stones at me ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Sam 30 Oct 2010 - 8:21
Bienvenue Lexi ^^

Une Québecoise ?Vive les Québécois ! (Je le suis pas mais vive quand même XD)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Sam 30 Oct 2010 - 20:33
Alyson ; Ohhh ! Une Québécoise ! =D

Lucy ; Ouais, vive les Québécois ! =D

&& Merci tout le monde pour l'acceuil. ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Lun 8 Nov 2010 - 2:48
    Double-Post ; J'ai fini mon histoire ! J'attends maintenant les ordres du Boss en ce qui concerne mon Test Rp. J'ai hâte de voir à quel point il va être sadique ... XD
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Lun 8 Nov 2010 - 21:06
J'aime beaucoup le style de ta présentation, c'est original. ^^

Bienvenue sinon et c'est moi qui vais jouer au sadique. fouet


En 800 mots environ, explique nous avec le caractère qu'on remarque bien trempé de la jeune femme comment elle a survécu seule après la mort de sa sœur jumelle et de sa mère, son état d'esprit, puis comment elle a atterri en Australie et retrouvé son père. Le tout raconté à un psychologue puisque visiblement elle déteste ça.

Que la Force du Chocolat soit avec toi. Mouahaha.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Lun 8 Nov 2010 - 21:09
    Alors, Sadique n°2 ... Ça va être facile ! XD

    Les psychologues, c'est moi qui les déteste, mais je fais en sorte que tous mes perso les hais.

    Donc, vous pourrez tous lire dès demain, mon super chef d'oeuvre ... XD
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Mar 9 Nov 2010 - 21:16
    Double Post ; J'ai terminé ma fiche ! J'espère qu'elle vous plaira && J'ai super hâte d'être validée. =D
Revenir en haut Aller en bas

ThE GaMe Is On
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 5526
Date d'inscription : 13/07/2006
Localisation : Atlantis
Emploi : Leader d'Atlantis




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Mar 9 Nov 2010 - 21:18


VALIDEE

Félicitations, tu fais officiellement parti de notre communauté. En effet ta fiche et ton test correspond à notre attente et nous ne voyons aucun inconvénient pour que tu interprètes ce rôle. Afin de faciliter ton intégration et avoir une bonne connaissance de notre univers, nous t'invitons (si ce n'est déjà fait) de lire Le complément de l'histoire Arkhanienne , ainsi que Thimy Whimy pour avoir connaissance des moments importants de PM.

Pour entamer ton jeu, nous te conseillons de créer Une fiche de liens, ainsi que mettre à disposition des autres membres ta fiche RP's afin de recevoir des demandes et également faire.

En cas de doutes, de questions ou de suggestions, nous restons moi et mon équipe à ton entière écoute.

Bon Jeu cheers

_________________

    And it's coming closer ■ Driven by the strangled vein, showing no mercy I do it again. Open up your eye, you keep on crying, baby. I’ll bleed you dry. The skies are blinking at me. I see a storm bubbling up from the sea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Mar 9 Nov 2010 - 21:39
    YEEAAAAHHHHH !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

ThE GaMe Is On
..................................

avatar
..................................
Nombre de messages : 5526
Date d'inscription : 13/07/2006
Localisation : Atlantis
Emploi : Leader d'Atlantis




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Mar 9 Nov 2010 - 21:47
Tu vas enfin pouvoir flooder expdr

_________________

    And it's coming closer ■ Driven by the strangled vein, showing no mercy I do it again. Open up your eye, you keep on crying, baby. I’ll bleed you dry. The skies are blinking at me. I see a storm bubbling up from the sea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net

Invité
Invité
..................................

..................................




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   Mar 9 Nov 2010 - 21:48
    Tellement ! J'y vais de ce pas !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

..................................

..................................




MessageSujet: Re: — Lexi A. Brodeur. || Finish !   
Revenir en haut Aller en bas
 

— Lexi A. Brodeur. || Finish !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pegasus' Mystery :: PM - Connecting People :: Fiches de présentation :: Fiches refusées-