AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GroupesGroupes  MembresMembres  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 II - Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ThE GaMe Is On
..................................

..................................
Nombre de messages : 5526
Date d'inscription : 13/07/2006
Localisation : Atlantis
Emploi : Leader d'Atlantis




MessageSujet: II - Contexte    Sam 9 Oct 2010 - 19:19

C O N T E X T E


Je me fais le témoin d’une tragédie, du moins elle commence comme telle. J’apporte en ce rapport les témoignages de personnes qui nous ont malheureusement quitté depuis et n’ont jamais vu la fin de cette histoire. Je ne sais pas ce que l’avenir nous réserve, mais je tiens à mettre une chose au clair, il est de mon devoir de garder une trace, de ce qui s’est passé ce jour là sur Atlantis et de ce que cela a entrainé pour nous tous.

Nous pensions qu’Atlantis était en sécurité, que nos anciens ennemis ne viendraient pas nous trouver….nous avions tord. Jouissant d’un éphémère sentiment de sécurité, nous avons été pris par surprise, comme il y a 4 ans. Le ciel de notre belle cité fut à nouveau teintée de magnifiques teintes orangées qui sonnèrent le début de la fin. Nous avons tenté de répliquer, avec toute la force dont nous étions capables, mais en attendant que toute aide arrive, il était déjà trop tard. Nous étions fait comme des rats. Plus le temps passait, plus l’énergie baissait. Ils nous auraient à l’usure…je ne sais plus qui a parlé de faire s’envoler la cité. Mais cela devint rapidement notre seul plan de sortie. C’est sur un feu peu glorieux, alors que les Wraiths rechargeaient leurs canons que nous sommes partis, fuyant une planète qui été devenue notre maison.

« … le voyage en hyperespace est long, mais j’ai bon espoir de retrouver mon chez moi dans pas longtemps. On rentre finalement sur Terre, du moins c’est ce que disent les boss. Je suis absolument pour…dans 2 semaines à moi les vacances méritées, fini les Wraiths, les missions et tout ce bring brang intersidéral, je vais prendre des vacances ….l’ambiance ici est d’ailleurs à la fête. Il y a comme une excitation de retourner véritablement chez soi…je crois même que cela a finalement eu du bon d’être attaqué…»

Le plan initial était de retourner sur Terre. Rodney avait fait tout les calculs pour que cela marche et normalement on avait assez d’énergie pour faire le voyage. Cela était ressenti comme un soulagement et comme une bénédiction pour la plupart des habitants de la cité. Pour les malheureux Pégasiens qui avaient été piégés dans la cité durant notre fuite, je ne l’appellerai pas autrement, nous leur avons offert une place sur Terre, le temps de retrouver le moyen de retourner dans Pégase. Seulement comme souvent quand un plan commence dans la tourmente, il se termine dans la tourmente. N’étant pas scientifique je me permets humblement de prendre l’explication fournie dans le journal d’une scientifique.
Extrait journal scientifique

« … alors que j’effectuais une vérification, les taux d’énergie ont subitement virés au niveau maximal. Le docteur McKay a conclu par la suite qu’il s’agissait d’un réseau défectueux dû à l’attaque Wraith. Il à peine terminé sa phrase qu’il y a eu une explosion en salle d’E2PZ. Le circuit s’était complètement détraqué et avant que le court circuit ne nous prive d’énergie vital, il y a eu un saut hyperspacial encore jamais égalé….nous avons voyagé dans une région de l’univers qui nous est inconnu…je suis en charge de réguler l’énergie avec ce qui nous reste de générateurs…si nous continuons comme ça, il nous reste approximativement 2 mois….que Dieu nous aide »

Il est très dur de rester enfermer dans un espace confiné. Même si la cité est grande, après cette panne, les choses ont pris une étrange tournure. Chaque centimètre carré était précieux, chaque goutte d’eau, chaque infime particule d’énergie empêchaient une issue fatale, à savoir la chute du mur comme certain le disait, le désactivage du bouclier. Perdus dans les étoiles, j’ai trouvé bien plus tard en triant quelques affaires de compagnons déchus ce qui convenait le mieux pour décrire l’ambiance d’incertitude qu’il y avait entre le moment où nous sommes sortis de l’hyperespace et ce qui était salué comme la fin de notre calvaire.

« 21 Days remaining .... Une nouvelle journée s'achève sans que l'on ait avancé. C'est une souricière de laquelle nous ne pourrons nous en sortir. Ils ont eu cette bonne idée de mettre cette voix chaque soir, sans doute pour prévenir de combien de temps ils nous restent, même s’ils disent que c’est juste une mesure comme une autre. Chaque jour j'entends cette voix qui annonce notre mort prochaine dans 3 semaines exactement et chaque jour je me dis que peut-être nous pourrons sortir d'ici, retrouver le contact avec la terre et recommencer comme avant...mais à chaque fois que j'entends cette voix, je me repose mon flingue sur la tempe et me dit que mourir par ma main sera plus clément que mourir par leur main"

A partir d’un certain moment, je ne puis dire exactement quand, les responsables ont commencé à demander à des volontaires de se mettre en caisson de stase. Au début l’on y avait mis les blessés et comateux, mais au fil des jours, l’espace était devenu trop petit pour tant de gens. Le docteur McKay avait réussi à alimenter les caissons dans un circuit autonome qu’il certifiait pouvoir fonctionner même si nous n’avions plus aucune énergie. Je dois dire que c’était une situation très étrange, car d’une part ceux qui acceptaient seraient sans doute les survivants, mais cela pouvait aussi être l’inverse. De plus les cartes qu’affichait la cité n’avaient plus rien à voir avec ce que nous connaissions, nous étions dans une partie de l’univers encore jamais explorée par les terriens et même si l’inconnu avait sa part de mystique, rester assis en attendant que quelque chose se passe n’était finalement pas ce pour quoi je m’étais engagé.

« 7 days remaining …l’air se fait rare…et je deviens fou…je ne sais plus quel jour on est, ni depuis combien de temps nous dérivons ainsi au milieu de nulle part. Tout le monde essaie de sauver les apparences, mais je sais qu’on va crever ici…chaque jour le bouclier est réduit….toutes les sections extérieurs ne sont plus alimentés, et nous vivons avec le strict rationnement d’énergie, d’eau et de nourriture…ils ont même enfermés certains dans des caissons de stase pour faire de la place…le mal du vide céleste existe bel et bien…je ne me sens pas très bien…sans doute le manque de soleil…ici il fait nuit de façon permanente…juste des étoiles …des étoiles et une longue agonie… »

Je me rappelle de l’euphorie générale la première fois que nous avons détectée cette planète. C’était la première et nous ne nous sommes pas vraiment posé de questions sur le fait qu’elle soit habitée ou non. Nous avons simplement mis le cap vers elle, espérant qu’elle pourrait être un refuge viable. Elle l’était. Mais nous ne nous sommes pas attendus à avoir un comité d’accueil sous forme de sorte d’avions de chasse spatiales. Nous venions de découvrir une nouvelle race, méfiante et horriblement avancée qui nous immobilisa en tirant là où cela fait le plus mal. Nos leaders ont mis 1 semaine à négocier. Les Arkhaniens, ainsi se prénommaient-ils refusaient de nous accorder l’asile, selon eux, nos problèmes n’étaient pas les leurs et leur seule solution était de nous détruire, ainsi notre problème serait définitivement résolus. Je ne sais pas ce qui a fait changé d’avis à leur leader principal, mais après avoir passé une journée de négociation à bord d’Atlantis il a accepté que nous nous posions, nous offrant même des ressources pour réparer la cité, en échange nous nous engageons à une étrange servitude. Impossible de voyager ou se déplacer sans demander la permission[/font].

© contexte by Dribbly
© mise en page by Dribbly



_________________

    And it's coming closer ■ Driven by the strangled vein, showing no mercy I do it again. Open up your eye, you keep on crying, baby. I’ll bleed you dry. The skies are blinking at me. I see a storm bubbling up from the sea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pegasus-mystery.highforum.net
 

II - Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Pegasus' Mystery :: [A]dministration :: Rules & Synopsis-